L’Homme Nouveau:Une enquête dans le milieu du métal et du tatouage

L’Homme Nouveau
Connexion
Rechercher
Votre panier est vide

Accueil
Actualité/Décryptage
Politique/Société
Religion
International
Culture
Humeur
Tribune libre
Éditorial
Récits & Poèmes
Lectures
Qui sommes-nous
Historique

Présent depuis 1946, découvrez le bimensuel catholique de référence, fidèle au Magistère de l’Eglise Catholique.

En savoir plus
Projet

Un journal catholique romain qui privilégie la réflexion sur le sensationnel, dans une vision du monde dont le Christ est le centre.

En savoir plus
L’Osservatore Romano

Les Editions de L’Homme Nouveau sont chargées de
la diffusion de la
version française de
L’Osservatore Romano.

En savoir plus
La boutique
Abonnements/Vente au numéro

Couverture Homme nouveauAbonnez-vous ou réabonnez-vous en ligne au bimensuel catholique L’Homme Nouveau, dans sa version imprimée ou dans sa version numérique.

En savoir plus
Hors-série

Couverture Hors sérieTous les trimestres, un hors-série fait le tour d’une question en 64 pages large- ment illustrées au format magazine. En version papier ou numérique.

En savoir plus
Livres

Couverture livreEssais, témoignages, documents, traductions :
les Editions de L’Homme Nouveau proposent des livres de référence au format papier ou numérique.

En savoir plus
Contact

Accueil > Actualité > Culture > Une enquête dans le milieu du métal
et du tatouage
Une enquête dans le milieu du métal
et du tatouage

Rédigé par Odon de Cacqueray le 05 février 2019 dans Culture
Une enquête dans le milieu du métal
et du tatouage

Des promeneurs découvrent un homme en piteux état dans une curieuse posture : suspendu par un pied dans une chapelle. Pas de papiers d’identité sur lui, inconnu de la police… le seul indice trouvé sur place, une soutane, le relie à un prêtre : le père Nicolas Stock.

C’est ainsi que Michael Dor (voir l’entretien témoignage : Parole de Vérité, Père Jean-Christophe Thibaut, du spiritisme à la prêtrise !) débute sa deuxième enquête. Enquête spéciale puisque si elle est bien menée par des policiers, ils sont aidés par deux hommes dont ce n’est pas le métier : un prêtre, le père Nicolas Stock, un médecin, le docteur Roubillon.

Entrainés par leurs déductions, les deux hommes vont être plongés au cœur de l’univers du tatouage et de ses significations : de la simple décoration au symbole ésotérique. Bien qu’opposés par leur foi, le Christ d’un côté, la science de l’autre, les deux amis vont s’entraider pour percer à jour le mystère opaque auquel ils sont confrontés.

La force de Michael Dor dans l’écriture de ses différents livres, est sa capacité à faire émerger les questions, puis à accompagner les lecteurs qui cherchent des réponses. La tétralogie de La porte des anges s’adressait aux jeunes pour leur proposer des lectures fantastiques dans lesquelles la frontière entre le Bien et le Mal était claire, à la différence d’une série comme Harry Potter. Les enquêtes de l’abbé Nicolas Stock s’adressent à un public plus âgé et abordent des sujets plus complexes. La mandragore du boucher, premier opus de la série soulevait les questions relatives aux pratiques liées au New Age, Le triton noir questionne le tatouage, une impression en profondeur marquant à vie celui qui la choisit.

Le tatouage est-il bon ? L’auteur ne veut pas y répondre, mais en faisant dialoguer ses personnages sur le sujet, il soulève les objections, se réfère aux textes bibliques, oriente le lecteur qui voudrait approfondir ce thème. Même approche pour la musique métal dont il est question dans le livre, plutôt que de rejeter le genre musical, l’auteur interroge sur les symboles qui l’entourent.

Un livre intéressant dont l’intrigue captive le lecteur qui suit le père Nicolas Stock, Sherlock Holmes des temps modernes, dans ses déductions.

Le triton noir, Michael Dor, éditions Salvator, 20€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.