Irdes – Vient de paraître:Évaluation d’impact de l’expérimentation Parcours santé des aînés (Paerpa) Premiers résultats et annexes par Zeynep Or, Damien Bricard, Nelly Le Guen, Anne Penneau et varia

 Irdes        Vient de paraître

Rapport de l’Irdes
n° 567, juin 2018

Évaluation d’impact de l’expérimentation Parcours santé
des aînés (Paerpa)
Premiers résultats et annexes

Zeynep Or, Damien BricardNelly Le GuenAnne Penneau

Les expérimentations Paerpa (Parcours santé des aînés), lancées en 2014 dans neuf territoires pilotes, ont pour objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants. Les projets visent à faire progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social pour améliorer la qualité de la prise en charge globale, prévenir la perte d’autonomie et éviter le recours inapproprié à l’hospitalisation.
L’évaluation conçue par l’Irdes vise à porter un jugement global sur les résultats des projets, en tenant compte de leurs spécificités territoriales, au regard des objectifs de Paerpa et au moyen de critères communs. Ce rapport intermédiaire présente les principales étapes et méthodes de l’évaluation d’impact, et dévoile les premiers résultats sur les données 2015-2016.
Lire la suite

Document de travail/
Working Paper
n° 74, juin 2018

Méthodologie de l’évaluation d’impact de l’expérimentation Parcours santé des aînés (Paerpa)

Damien BricardZeynep Or, Anne Penneau

L’expérimentation sur les Parcours santé des aînés (Paerpa), lancée en 2014 dans neuf territoires pilotes, avec l’objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus, est un exemple d’expérimentation complexe. Elle combine une série de dispositifs nationaux implémentés de façon hétérogène d’un territoire à l’autre. L’évaluation d’expérimentations territoriales comme Paerpa renvoie à des enjeux méthodologiques importants car le traitement de ces expérimentations est hétérogène et l’effet de ce traitement peut varier selon les contextes territoriaux.
Dans cet article, nous présentons la méthode du contrôle synthétique (CS) comme une méthode pertinente pour l’évaluation d’impact des politiques territoriales et nous testons sa robustesse comparativement aux méthodes alternatives plus classiques. L’évaluation s’appuie principalement sur les données du Système national des données de santé (SNDS) de 12 régions françaises de 2010 à 2016. Les contextes socio-économiques et l’offre sanitaire et médico-sociale des territoires sont appréhendés à partir de nombreuses sources de données, à un niveau communal ou départemental.
Lire la suite

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Nous suivre :
Facebook Twitter Google +

Pour le service de presse

Anne Evans

evans@irdes.fr

Tél : 01 53 93 43 02

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.