Un nommé Chesterton:Livres en français sur GKC

Livres en français sur GKC

Philippe Maxence : L’Univers de Chesterton, petit dictionnaire raisonné, éditions Via Romana, 2008.
Plus de 400 citations de Chesterton, réparties par thèmes. Pour une découverte d’un talent immense.


Philippe Maxence : Pour le réenchantement du monde, une introduction à Chesterton, éditions Ad Solem, 2003.
Ou comment saisir le cœur de la démarche et de l’œuvre de Chesterton, à travers un essai engagé.

Roger Arnaldez : Chesterton, un penseur pour notre temps, éditions de Paris, 2001.
Un essai sur l’écrivain par un membre de l’Académie des sciences morales et politiques.


Max Ribstein : G.K. Chesterton, création romanesque et imagination, éditions Klincksieck, 1981
Une thèse universitaire qui porte principalement sur l’art du roman chez Chesterton mais qui comprend aussi de très intéressants renseignements sur la vie et l’œuvre de l’écrivain.

Christiane d’Haussy : La vision du monde chez G.K. Chesterton, Didier-Érudition, 1980
Étude publiée dans la collection « études anglaises ».

Yves Denis : G.K. Chesterton : paradoxe et catholicisme, Les Belles Lettres, 1978.
La thèse du père Yves Denis est absolument remarquable pour comprendre le sens et la portée du paradoxe chez Chesterton. Un ouvrage essentiel.

2 réflexions au sujet de « Livres en français sur GKC »

  1. Je vends le livre Petite Histoire d’Angleterre traduction d’Anne Osmont. Bon état relié demi-cuir. 35 €
    Si ça intéresse quelqu’un veuillez me contacter.

  2. Bonjour, merci aux auteurs de ce blog pour le partage.
    Je signale deux ouvrages à la précieuse bibliographie que vous proposez :
    1/Une biographie agréable à lire, en français. Un portrait non universitaire du personnage.
    Titre : Le divin Chesterton
    Auteur(s) : François Rivière
    Editeur : Rivages
    Parution : 01/04/2015
    Nombre de pages : 216

    Résumé :
    Journaliste, Chesterton fut l’infatigable contradicteur des idées marxistes de G. B. Shaw et des utopies de H. G. Wells. Romancier ¿ Le Nommé Jeudi, La Sphère et la croix ¿ mais aussi merveilleux auteur de nouvelles ¿ Le Club des métiers bizarres ¿ et poète ¿ les tommies de la Grande Guerre partaient à l’assaut en déclamant son Lépante¿, Chesterton a bâti une véritable cathédrale de fiction qui se profile sur le ciel éternel de la fantaisie. Sans doute était-il temps de rendre hommage à celui que Borges considérait pour sa part comme « l’un des premiers écrivains de notre temps pour son imagination visuelle et la félicité enfantine ou divine que laisse entrevoir chaque page de son ¿uvre ». C’est ce que François Rivière, biographe reconnu d’Agatha Christie, de Patricia Highsmith et d’Hergé, a voulu faire avec cette première biographie française de l’écrivain.

    2/ Un ouvrage qui présente de manière systématique « la » pensée de Chesterton. Très sérieux. L’humour de Chesterton est un peu absent de cette restitution dogmatique.
    Titre :Gilbert Keith Chesterton – Portrait Philosophique D’un Écrivain (1874-1936)
    Auteur(s) : Wojciech Golonka
    Editeur : Cerf
    Collection : Cerf-Patrimoines
    Parution : 14/03/2016
    Nombre de pages : 432
    Résumé :
    La présente thèse réalise une systématisation philosophique des principales oeuvres de Gilbert Keith Chesterton (1874-1936). A l’occasion de sa polémique avec la philosophie moderne, à sa manière et dans son langage de popularisation propres, Chesterton induit les principales thèses de la philosophia perennis en insistant sur le réalisme épistémologique. La Révélation chrétienne joue aussi un rôle important dans sa pensée – c’est auprès d’elle que le publiciste anglais cherche son inspiration philosophique et un refuge intellectuel face au scepticisme, au relativisme ou au nihilisme contemporains. L’ensemble de la pensée de Chesterton n’est pas une pure philosophie mais plutôt une dialectique philosophique selon le sens aristotélicien du mot, ce qui correspond également à l’intention de l’auteur, c’est-à-dire à la popularisation journalistique de la pensée du sens commun et à la défense raisonnée des convictions enracinées dans la tradition européenne, tant humaine que chrétienne. Gilbert Keith Chesterton est un exemple original de la philosophie aristotélico-thomiste exercée dans le cadre de la popularisation journalistique, dont l’auteur, avec le temps, s’identifie naturellement et spontanément avec le courant du renouveau thomiste. La portée et le processus de cette identification constituent le principal objet de la présente thèse. Thèse de doctorat écrite sous la direction du professeur Marcin Karas, soutenue le 16 septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

Nom *

Site web

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :