Babelio:bibliographie de Bernanos

Note moyenne 3.66 /5 (sur 868 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 20/02/1888
Mort(e) à : Neuilly-surSeine , le 05/07/1948

Biographie :

Georges Bernanos est un écrivain français.

Après des études de droit et de lettres, Georges Bernanos milite chez « Les Camelots du roi » ligue d’extrême-droite et collabore à divers journaux monarchistes, avant d’en diriger un à Rouen.

Décoré après la Première Guerre mondiale, il se marie et devient inspecteur des assurances à La Nationale. Durant ses tournées, il rédige « Sous le soleil de Satan » dont le succès est éclatant, et lui permet, au seuil de la quarantaine, de se consacrer entièrement à la littérature.

Il obtient le Prix Femina en 1929 pour « La Joie » puis connaît sa plus grande fécondité littéraire lors de son séjour à Majorque entre 1934 et 1937.

Bernanos s’installe aux Baléares en 1934, en partie pour des raisons financières. Il y écrit « Le Journal d’un curé de campagne ». Publié en 1936, il est couronné par le Grand prix du roman de l’Académie française.

Surpris par la guerre d’Espagne, il revient en France puis s’embarque pour le Paraguay et le Brésil, où il achève en 1940 « Monsieur Ouine ».

Lorsque la guerre éclate en Europe, il multiplie les articles dans la presse brésilienne et devient l’un des plus grands animateurs spirituels de la Résistance française.

En juin 1945, il vient poursuivre ce combat dans la France libérée, et écrit pour la presse de la Libération. Il passe ses dernières années en Tunisie où il compose l’un de ses chefs-d’œuvre « Dialogues de Carmélites », qui depuis sont joués sur toutes les scènes du monde.

+ Voir plus

Ajouter des informations

Ajouter une citation
Ajouter une vidéo
étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plus
Vidéo de
Bande annonce de « Mouchette » (Robert Bresson, 1967), par Jean-Luc Godard
Podcasts (3) Voir tous
Citations et extraits (369) Voir plus
Georges Bernanos
Gwen2126 mars 2013
Georges Bernanos

Etre capable de trouver sa joie dans la joie de l’autre ; voilà le secret du bonheur.
Commenter  J’apprécie          650
Georges Bernanos
Jooh15 avril 2014
Georges Bernanos

L’avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne suit pas l’avenir, on le fait.
Commenter  J’apprécie          620
aleatoire06 août 2011
Journal d’un curé de campagne de Georges Bernanos

Je crois, je suis sûr que beaucoup d’hommes n’engagent jamais leur être, leur sincérité profonde.Ils vivent à la surface d’eux-mêmes, et le sol humain est si riche que cette mince couche superficielle suffit pour une maigre moisson qui donne l’illusion d’une véritable destinée.
Commenter  J’apprécie          480
Georges Bernanos
Mimimelie03 septembre 2014
Georges Bernanos

Les imbéciles ne prêtent attention qu’à ce qui leur fait peur.
Commenter  J’apprécie          481
Georges Bernanos
Ptitgateau05 décembre 2015
Georges Bernanos

Les petites choses n’ont l’air de rien mais elles donnent la paix.
Commenter  J’apprécie          460
genou23 décembre 2015
Journal d’un curé de campagne de Georges Bernanos

“Les petites choses n’ont l’air de rien, mais elles donnent la paix.”
Commenter  J’apprécie          390
Georges Bernanos
Silena24 février 2014
Georges Bernanos

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.
Commenter  J’apprécie          390
Nastasia-B20 août 2012
Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos

Pourquoi pas ? Dans la confession, l’expérience du péché est-elle jamais complète ? N’y a-t-il pas, dans la honte et dans l’aveu, même incomplet, déloyal, une sensation âpre et forte qui ressemble au remords, un remède un peu rude et singulier à l’affadissement du vice ? Et d’ailleurs les maniaques de la libre pensée sont bien sots de dédaigner à l’église une méthode de psychothérapie qu’ils jugent excellente et nouvelle chez un neurologiste de renom. Ce professeur, dans sa clinique, fait-il autre chose qu’un simple prêtre au confessionnal: provoquer, déclencher la confidence pour suggestionner ensuite, à loisir, un malade apaisé, détendu ? Combien de choses pourrissent dans le cœur, dont le seul effort délivre !
Commenter  J’apprécie          340
PiertyM15 janvier 2015
Dialogues des carmelites de Georges Bernanos

La véritable humilité est d’abord une décence, un équilibre.

Commenter  J’apprécie          310
Georges Bernanos
BigDream06 août 2015
Georges Bernanos

Je pense depuis longtemps déjà que si un jour les methodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu,l’indignation qu’éveille la cruauté, ni même les représailles de la vengeance qu’elle s’attire…mais la docilité, l’absence de responsabilité de l’homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public. Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister ne signalent pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu’il y a de plus en plus d’hommes obéissants et dociles.
Commenter  J’apprécie          281
Bibliographie de Georges Bernanos(38)Voir plus
La liberté, pour quoi faire ? par Bernanos

La liberté, pour quoi faire ?

10 citations

Brésil, terre d'amitié par Bernanos

Brésil, terre d’amitié

1 critique   5 citations

Un mauvais rêve par Bernanos

Un mauvais rêve

1 citation

La France contre les robots par Bernanos

La France contre les robots

4 critiques   57 citations

La grande peur des bien-pensants par Bernanos

La grande peur des bien-pens..

1 critique   6 citations

Bernanos : Essais et écrits de combat, tome 2 par Bernanos

Bernanos : Essais et écrits de..

5 citations

Listes avec des livres de cet auteur

Les 200 meilleurs livres du XXe siècle

GabySensei
200 livres

Les livres cités dans « La bibliothèque perdue » de Walter Mehring

LiliGalipette
160 livres

La bibliothèque idéale de Raymond Queneau

petitours
105 livres

Auteurs proches de Georges Bernanos

François Mauriac

Simone de Beauvoir

Jean d’ Ormesson

Sidonie-Gabrielle Colette

André Gide

Marcel Proust

Lecteurs de Georges Bernanos (1041)Voir plus

mylena

JAsensio

Hausheer

docare

Snarky

Lallemand

Et on dit encore moins …

On ne dit pas « Concentrique », Mais ….

Idiot Emasculé
Qui fait des tours
20 questions
15 lecteurs ont répondu

Thèmes : définitions , vocabulaire , Vocabulaires et manuels de conversation , double sens , langue française , bons motsCréer un quiz sur cet auteur

. .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s