Olivier Demeulenaere ! The Economist, le journal des élites mondialistes, vote Macron

Olivier Demeulenaere
The Economist, le journal des élites mondialistes, vote Macron
Publié le 20 avril 2017 par Olivier Demeulenaere

N’oublions pas que The Economist, il y a quelques mois, roulait pour Hillary Clinton : L’espoir qu’il soit encore déçu est donc de mise ! Ajoutons que François Fillon, quoique affaibli par les affaires, vient juste après dans les préférences du magazine en tant que second candidat de l’establishment européiste et atlantiste. Le choix du 23 avril est donc on ne peut plus clair : il y a les candidats « pro-marchés » et les autres. OD

« L’hebdomadaire britannique, qui s’effare de la possibilité d’un second tour Le Pen-Mélenchon, explique pourquoi il choisit le candidat d’“En marche !”

L’hebdomadaire britannique libéral, The Economist a mis son bulletin dans l’urne de l’élection présidentielle française. Et ce sera… Emmanuel Macron. « Après le vote en faveur du Brexit, Donald Trump et, la semaine dernière, en faveur d’une constitution qui consolide les pouvoirs de Recep Tayyip Erdogan en Turquie, la bataille pour le libéralisme dans le monde s’est déplacée dans le berceau des Lumières », considère le magazine dans son éditorial.

L’enjeu du scrutin, explique-t-il, dépasse largement le cadre franco-français. Car c’est ni plus ni moins l’avenir de l’Union européenne qui est en jeu. « Une victoire nette de Marine Le Pen à l’extrême droite ou de Jean-Luc Mélenchon à l’extrême gauche serait une catastrophe », estime-t-il dans son éditorial, sous un dessin de une montrant un coq apeuré.

« À cette aune, n’importe lequel des deux candidats pro-marchés serait une bénédiction. Mais choisir entre les deux implique un compromis et un pari. » « Emmanuel Macron manque d’expérience et de soutien d’un parti établi ; François Fillon est un social conservateur terni par les scandales, résume The Economist. À tout prendre, nous soutenons Emmanuel Macron. »

François Fillon « a le courage pour mener les combats que les réformes demanderont, estime le magazine vendu à travers le monde. Malheureusement, sa volonté de diriger la France a été affaiblie par sa conduite. » Les réformes d’Emmanuel Macron sont peut être moins ambitieuses, mais il est pro-business et plus subtil, juge encore The Economist qui cite l’exemple de sa réforme des retraites. Un chantier sur dix ans, mais qui réglerait définitivement le problème.

« Optimisme »

Aux yeux de The Economist, l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande a aussi l’avantage d’être plus ouvert vers l’extérieur. Contrairement au candidat des Républicains, il est plus favorable aux accords de libre-échange. Et il est « plus susceptible de travailler avec l’Allemagne pour renforcer la gouvernance de l’euro ». Et il est aussi libéral sur le plan sociétal (mariage gay, immigration, etc.) ce qui est conforme à la ligne éditoriale du journal.

The Economist reconnaît néanmoins qu’il existe un risque que les réformes proposées par Emmanuel Macron ne passent pas s’il n’obtient pas de majorité à l’Assemblée, contrairement à François Fillon qui aurait moins de mal à en obtenir une. « Mais n’oubliez pas ses qualités politiques », nuance The Economist en rappelant le succès fulgurant d’En marche ! depuis sa création il y a un an. « Les critiques de Macron disent que c’est un robinet d’eau tiède. Mais il est le seul candidat à défendre la société et l’économie ouverte auxquelles croit ce magazine. Cela demande du courage, celui de sortir du système français des partis, de défendre des arguments complexes contre les discours polarisants et de défendre l’optimisme dans une période de politique identitaire. C’est un message que devraient entendre toutes les démocraties. »

Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s