Librairie Philosophique J. Vrin nouveautés: Alain de Libera, L’Archéologie philosophique-et varia

Librairie Philosophique J. Vrin nouveautés:

Alain de Libera, L’Archéologie philosophique
La Librairie philosophique J. Vrin a le plaisir de vous annoncer la parution du livre d’Alain de Libera, L’Archéologie philosophique.

Selon Alain de Libera, il n’y a pas qu’un Moyen Âge. Comment penser alors s’agissant de sa philosophie, l’unité d’une « période » d’environ dix siècles ? Quand débute-t-elle ? Quand s’achève-t-elle ? Il s’agit donc d’envisager une autre vision discontinuiste de l’histoire qui engage une nouvelle méthode d’enquête. C’est à cette ample tâche que s’est engagé Alain de Libera, titulaire depuis 2014 d’une chaire d’histoire de la philosophie médiévale au Collège de France, soixante-quatre ans après celle d’Étienne Gilson.

Faisant suite aux cours donnés au Collège de France, publiés sous le titre de L’Invention du sujet moderne, la présente édition des séances de séminaire, regroupées sous le titre de L’Archéologie philosophique, propose un parcours destiné à définir et illustrer la nature et le sens de la démarche « archéologique » en philosophie et en histoire de la philosophie.

Alain de Libera
L’Archéologie philosophique. Séminaire du Collège de France 2013-2014
Vrin, collection « Bibliothèque d’histoire de la philosophie »
978-2-7116-2741-7, 272 p., 13,5 × 21,5 cm, 21 €.
On doit à Kant l’idée d’archéologie philosophique, et à Foucault sa définition : l’histoire de « ce qui rend nécessaire une certaine forme de pensée ». Les dix leçons de chose ici éditées veulent définir et illustrer par l’exemple le sens de la démarche « archéologique » en histoire de la philosophie. On y fouille trois archives logiques et métaphysiques majeures dont on montre l’interconnexion, de l’Antiquité et du Moyen Âge à l’Âge classique et à la modernité : le dossier de la querelle des universaux, celui du statut ontologique du mal, celui du mode d’existence des fictions, en suivant pas à pas le travail des grandes figures de l’histoire philosophique de la philosophie, de Morhof († 1691) et Brucker († 1770) à Cousin († 1867), Reid († 1796) et Stewart († 1828).
Grâce à des outils nouveaux, comme la notion de feed back textuel, on montre comment s’est constituée la distinction historiographique entre nominalisme, réalisme et conceptualisme qui articule toute l’histoire de la logique et de la psychologie à la fin du XIXe siècle. Attentif à la construction des « intrigues », on revient sur la promotion d’Abélard et de Descartes au rôle de figures porteuses du « grand récit » philosophique national. Soucieux de renouer l’alliance entre perspective génétique et méthode structurale, on tente de répondre sur un cas précis à la question foucaldienne des « règles de passage d’un événement de pensée à un autre », en l’occurrence : comment les médiévaux passent du « questionnaire de Porphyre » au « problème des universaux ». Bref : on plaide pour cette archéologie du texte et des concepts primitivement exclue par Foucault du domaine de l’archéologie du savoir.

L’archéologie philosophique
Commander

Alain de Libera
L’Invention du sujet moderne. Cours du Collège de France 2013-2014
Vrin, collection « Bibliothèque d’histoire de la philosophie »
978-2-7116-2610-6, 128 p., 13,5 × 21,5 cm, 21 €.
L’invention du sujet moderne

Commander Le premier cours prononcé en 2013-2014 par le nouveau titulaire de la chaire d’histoire de la philosophie médiévale, recréée au Collège de France cinquante ans après le départ d’Étienne Gilson, inaugure une enquête sur l’histoire de trois questions : « Question de l’homme », « Question du sujet », « Question du soi », où, sur fond de tension entre métaphysique et anthropologie, s’invente la notion moderne de sujet. Dans l’horizon du « long Moyen Âge », le cours propose une relecture de la critique nietzschéenne du sujet « cartésien » dans les fragments posthumes rassemblés sous le titre de Volonté de puissance ; les premiers éléments d’une « déconstruction » de la thèse de Heidegger sur la rencontre du subiectum médiéval et de l’ego chez Descartes, telle que la formule le cours de 1934 sur La Logique ; une discussion de l’interprétation foucaldienne du soi-même dans l’Alcibiade de Platon, lancée par le cours de 1981-1982 sur L’Herméneutique du sujet.
Les textes antiques et médiévaux abordés dans le cours permettent de montrer que dès le Moyen Âge central (XIIIe -XIVe siècle), avec Guillaume d’Auvergne († 1249) ou Pierre de Jean-Olieu († 1298), les conditions nécessaires à l’émergence d’une notion dite « moderne » de sujet étaient réunies, dont l’introduction du subiectum dans la psychologie augustinienne, avec la notion de « sujet spirituel » ou psychique, par opposition à physique ou matériel, et une définition de la « personne » comme sujet d’activité mentale capable de reconnaître à autrui la même capacité d’imputation subjective, soit par « inférence » (arguitio) soit par « sympathie » (conspiratio). Le parcours médiéval effectué dans le cours entame un retour critique sur trois fétiches postmodernes, qui sidèrent indûment la pensée : la « mort de l’homme », la « fin de l’humanisme », la « mort du sujet ».

Les Éditions Vrin publient également l’ensemble des tomes de L’Archéologie du sujet. Sont disponibles :

Archéologie du sujet I. Naissance du sujet (2007)
Archéologie du sujet II. La quête de l’identité (2008)
Archéologie du sujet III. 1. L’acte de penser. La double révolution (2014)

Sont à paraître :

Archéologie du sujet III. 2. L’acte de penser. L’empire du sujet
Archéologie du sujet IV. L’expérience de la conscience
Archéologie du sujet V. Le sujet divisé (contre Averroès)
Archéologie du sujet VI. Le sujet de l’action
Archéologie du sujet VII. L’unité de l’homme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s