Nouveautés Religion – janvier 2017 Harmattan-l’harmattan est le vent du désert: »C’est le Sahara qui pleure car il voudrait être un jardin »-ce qu’il fut d’ailleurs:voir les fresques du Tassili

Nouveautés Religion – janvier 2017

harmattan

Nouveautés Religion – janvier 2017

Chers lecteurs,
Voici nos dernières parutions.
Bonne lecture.

C’ÉTAIT LE PÈRE BERNARD NEVEU

(1920-2014)

Mohamed Khoutoul

Préface de Monseigneur Jacques Blaquart

Ce livre témoigne de la foi vécue et partagée par un prêtre avec les siens et les autres croyances, plus particulièrement avec des musulmans. Le père Bernard Neveu nous livre ses réflexions, ses prières et nous fait partager une relation exceptionnelle avec un jeune musulman, Mohamed Khoutoul, à qui il a apporté son aide pour ce qu’il est devenu aujourd’hui, dans l’amitié et la fraternité. Cette relation est un témoignage inédit parce qu’il est ancré dans des pratiques spirituelles profondes et sincères où chacun est ce qu’il est, partagée dans le respect mutuel.

174 pages • 18,5 euros• janvier 2017

EAN : 9782343107851

ENTRE TRADITIONS ET POST-MODERNITÉ, REPENSER L’AFFIRMATION DE DIEU

Enjeux d’une relecture de l’argument ontologique dans L’Action (1893) de Maurice Blondel

Christophe Maboungou

Préface de Jean Leclercq

L’approche philosophique des preuves de l’existence de Dieu, et principalement l’argument ontologique, occupe une place prépondérante dans l’oeuvre de Maurice Blondel. Les controverses auxquelles il avait été comme embarqué témoignent justement du fait qu’il tenait à justifier la destinée humaine comme nécessairement orientée vers Dieu. Fidèle à sa foi, il a cherché à montrer que la raison tombe dans des contradictions lorsqu’elle reste sourde à l’appel du Transcendant. C’est précisément dans cette perspective qu’il publie L’Action, en 1893 : en vue de la saisie de Dieu.

Coll. Ouverture Philosophique

286 pages • 29,5 euros• janvier 2017

EAN : 9782343107103

EVOLUTIONS ET TRANSFORMATIONS DU MARIAGE DANS LE CHRISTIANISME

Sous la direction de Michel Mazoyer et Paul Mirault

Cet ouvrage revient sur les façons d’aborder le mariage parmi les chrétiens, selon qu’ils sont catholiques, protestants ou orthodoxes ; il aborde également l’influence des idées révolutionnaires dans la conception moderne du mariage ; enfin, une place importante est consacrée à l’époque contemporaine et aux débats actuels de l’Eglise sur la question.

Coll. Cahiers Disputatio

320 pages • 33 euros• janvier 2017

EAN : 9782343101651

FARID JABRE

Eclatement et renouveau de la pensée arabe

Gérard Jéhamy, Aïda Jéhamy

Spécialiste de la pensée arabo-musulmane, plus particulièrement de la pensée de Ghazali, Farid Jabre mit à profit cet approfondissement pour envisager l’ouverture de leur legs à l’humanisme contemporain. Il procéda à l’analyse critique des catégories de pensée et des critères de vérité de la raison arabe. Il remania et réhabilita la terminologie philosophique arabe. Mais sa principale contribution fut l’élaboration du projet de la création d’un courant de pensée philosophique humaniste d’expression authentiquement arabe.

Coll. Pensée religieuse et philosophique arabe

130 pages • 15,5 euros• janvier 2017

EAN : 9782343106687

HILDEGARDE DE BINGEN ET LA TRADITION VISIONNAIRE DE L’OCCIDENT

Victoria Cirlot

Traduit de l’espagnol (castillan) par Sébastien Galland et Juan Lorente

Les visions d’Hildegarde de Bingen déploient un univers symbolique très riche. A travers diverses approches, il s’agit de comprendre le phénomène de la vision, soit en tant qu’expérience extraordinaire, soit en tant que partie intégrante du processus de création. La floraison d’images, leur description et leur représentation plastique sont abordées à l’aide de comparaisons avec l’Apocalypse de Jean de Patmos, les spiritualités des lumières d’Orient étudiées par l’iranologue et philosophe Henry Corbin, ou encore l’oeuvre de l’artiste surréaliste Max Ernst, resituant le cas de cette mystique Rhenane du XII e siècle dans un contexte plus large.

Coll. Théôria

226 pages • 26 euros• janvier 2017

EAN : 9782343110899

KARAMO SÉKOU DIAFODÉ NABÉ

L’érudit humaniste de Banko-Woulada

Ladji Fodé Moussa Nabé

Le narrateur de ce livre retrace les pérégrinations des Nabes ou Djakana, de la tribu des Marakhas, venant de Djafounou (République du Mali) pour se fixer définitivement dans l’actuel village de Banko (préfecture de Dabola). Cet essai historique réhabilite et met en exergue, pour les générations futures, les différentes étapes de l’assimilation du Coran par les talibys. Devenus plus tard des disciples, ces élèves ou disciples se mueront pour certain dans la grande famille du saint homme, ou créeront à leur tour des villages satellites autour de Banko.

Coll. Harmattan Guinée

74 pages • 11 euros• janvier 2017

EAN : 9782343101194

L’AFRIQUE (ENCORE) DUPÉE ?

Propos ingénus sur le développement du continent noir

René Joly Assako Assako

Dianoïa

Si la démocratie est communément définie comme le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou exercé par le peuple, le développement, quant à lui, fait référence à la situation où la majorité de la population d’un pays donné accède à tous ses besoins vitaux ainsi qu’à un certain confort et à l’éducation. Pris isolément, les deux concepts font grise recette. C’est leur combinaison, leur mise en relation qui est la problématique du moment. Il est en effet convenu que la démocratie conditionne le développement. Mais on peut se demander s’il n’est pas possible qu’un pays parvienne au développement en emprunta nt une autre voie. Il se pose tout aussi la question de savoir si la démocratie conduit invariablement au développement. Autrement dit, de quels mécanismes dispose-t-on comme garanties d’aboutissement, pour qu’en adoptant un système de gouvernance où le pouvoir est détenu par le peuple, on accède forcément au développement ? Le concept de « sens unique » quant à lui, prescrit la restriction de mouvement, la canalisation dans un seul sens, suivant un ordre rigide auquel tout le monde doit se soumettre, sous peine de sanctions. En résumé, la démocratie est considérée comme la voie incontournable du développement : il n’y aurait donc aucune possibilité pour quiconque de passer outre. Pour reconnaître la validité de ce postulat, je dis oui à la démocratie. Toutefois, je lui refuse l’exclusivité comme modèle de gouvernance. Je lui dénie aussi l’unicité du sens, notamment en matière de développement où d’autres valeurs, notamment pour ce qui est de l’Afrique, semblent devoir lui ravir la préséance, à savoir, la paix, le partage, la science et les savoirs. Telles sont les aspérités à prévoir.

138 pages • 14 euros• janvier 2017

EAN : 9782373690385

L’ÉVANGILE

Saint Jean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s