Françoise Briquel Chatonnet:bibliographie sur le Moyen-Orient

Publications de F. Briquel-Chatonnet – 1 – 14 avril 2016
Françoise Briquel Chatonnet
Bibliographie
Ouvrages
Catalogue of Syriac Manuscripts in the Saint Ephrem Ecumenical Research Institute, Kottayam, avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Moran Etho Series, Kottayam, Kerala, Inde, sous presse (2es épreuves corrigées).
Traduction anglaise revue, corrigée et augmentée (4 nouveaux manuscrits, toutes les notices ont été complétées, ajouts d’indices détaillés) de l’article publié en 1998 dans Le Muséon.
Le martyrion Saint-Jean dans la moyenne-vallée de l’Euphrate. Fouilles de la direction générale des antiquités à Nabkha au NE de Jerablous, avec J. Balty, A. Desreumaux, R. Sabbag, Documents d’archéologie syrienne XIII, Damas, 2008. Téléchargeable (http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00397646/fr/).
Editio princeps de la mosaïque découverte à Nabkha en Syrie. Cette grande mosaïque, probablement datée de 407-408 de notre ère, est remarquable par son iconographie, par les traces de destructions iconophobes qu’elle porte, mais aussi par une grande inscription syriaque de 22 lignes placée de part et d’autre des marches menant au choeur, qui est la plus ancienne inscription syriaque chrétienne datée connue à ce jour.
Recueil des inscriptions syriaques. Tome 1 : Kérala, avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2008.
Publication du corpus des inscriptions syriaques du Kérala en Inde, plus d’une centaine, toutes inédites sauf une. Elles émanent des communautés chrétiennes syriaques de l’Inde, qui se rattachent officiellement à Saint Thomas mais sont sûrement attestées dès le début du VIe siècle de notre ère. Datant des époques moderne et contemporaine, ces inscriptions sont une source fondamentale pour l’histoire de la chrétienté locale à partir de l’arrivée des Portugais et reflètent la division de la chrétienté syriaque en Églises différentes.
Les Araméens et les premiers Arabes, Aix en Provence, Edisud, 2005 (Encyclopédie de la Méditerranée). Publié également en italien dans Storia del Mediterraneo nell’antichità, ed. M. Guidetti, Milan, Jacabook, 2004 et en arabe par les éditions Zeryab (Alger).
Panorama sur l’histoire des Araméens et des Arabes depuis leur apparition dans les sources historiques au début du Ier millénaire avant J.-C. jusqu’à la chute du royaume araméo-arabe des Nabatéens en 106 ap. J.-C.
Le temps de la Bible, avec P. Bordreuil, Fayard, Paris, 2000, 460 pages. Publié en édition de poche dans la collection Folio-Gallimard Histoire, 2003.
Essai historique et ouvrage de synthèse qui propose une réflexion sur la rédaction de la Bible : même si des éléments de rédaction ont pu être mis par écrit dès l’époque de la fin du royaume de Juda, l’ensemble de ce corpus s’explique au mieux dans le contexte de l’époque perse et de la refondation d’Israël comme communauté religieuse après le retour de l’exil à Babylone.
Les Phéniciens. Aux origines du Liban, avec E. Gubel, Découverte-Gallimard 358, Paris, 1998, 2e édition revue 2007 (traduction italienne parue chez Electa, Rome 1999).
Introduction à la civilisation et la culture des Phéniciens d’Orient, thématique et largement illustrée.
Manuscrits syriaques. Bibliothèque nationale de France (manuscrits entrés depuis 1911, nos 356-435). Aix-en-Provence, bibliothèque Méjanes. Lyon, bibliothèque municipale. Strasbourg, Bibliothèque nationale et universitaire. Catalogue, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1997, 264 pages (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k229975f).
Description de 115 manuscrits syriaques. Catalogue non thématique qui couvrait l’ensemble des manuscrits des bibliothèques de France non encore catalogués. Il m’a donc amenée à parcourir des champs très variés du domaine syriaque. Il s’agit en outre du premier catalogue de manuscrits syriaques comportant une réelle description codicologique et il est, en quelque sorte, fondateur dans le domaine de la codicologie syriaque.
Les relations entre les cités de la côte phénicienne et les royaumes d’Israël et de Juda, Studia Phoenicia 12, Orientalia Lovaniensia Analecta 46, Louvain, Peeters, 1992, 446 pages. Un
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 2 – 14 avril 2016
résumé des principales conclusions a été publié dans la REJ 148, 1989, 459-462. (livre en consultation partielle sur Google Books :
http://books.google.fr/books?id=4g9apDxKCXQC&printsec=frontcover&dq=briquel+chatonnet&source=bl&ots=hhZY-iaUD8&sig=GkrmV2_g5wZQhA8evBEv490aLBk&hl=fr&ei=2lMjTaCeBJCy8QODhM3fBQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=8&ved=0CE4Q6AEwBw#v=onepage&q&f=false).
Issu de ma thèse de doctorat, cet ouvrage fait la synthèse sur les relations entre les cités phéniciennes, essentiellement Tyr et le royaume uni de Tyr et Sidon, et les royaumes d’Israël et Juda. Il prend en compte non seulement l’évolution des rapports diplomatiques et politiques, mais aussi les échanges commerciaux et les interactions dans les domaines religieux, culturel et artistique. Il montre l’importance essentielle de ces relations dans le développement de la culture israélite.
Direction et édition d’ouvrages et de publications :
Le contexte de naissance de l’écriture arabe : écrit et écritures araméennes et arabes au 1er millénaire après J.-C., Actes du colloque des 4-6 avril 2013, avec M. Debié et L. Nehmé (éds), Louvain, Peeters (Orientalia Lovaniensia Analecta), à paraître.
Henri Seyrig (1895-1973), avec F. Duyrat, Supplément à Syria no 3, Beyrouth, 2016, sous presse.
Journée d’études à la mémoire de Pierre Bordreuil, Semitica & Classica 8, 2015, 89-141.
Figures de Moïse, avec D. Aigle, Orient et Méditerranée 18, Paris, De Boccard, 2015.
Recueil d’études sur la perception de la figure de Moïse dans l’Antiquité et le Moyen-Âge dans les cultures de la Méditerranée orientale et du Proche-Orient.
Manuscripta syriaca. Des sources de première main, avec M. Debié, Cahiers d’études syriaques 4, Paris, Geuthner, 2015, 450 p., 32 pl.
Recueil de travaux sur les manuscrits syriaques, collections et entreprises de catalogage, matériaux et fabrication, travail du copiste et transmission des textes.
Écriture et communication. Actes du colloque du CTHS avril 2014, avec D. Briquel, éditions électronique du CTHS (Actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques), Paris, 2015, http://cths.fr/ed/edition.php?id=6954
Comparative Oriental Manuscript Studies. An introduction, Alessandro Bausi (General editor), Pier Giorgio Borbone, Françoise Briquel-Chatonnet, Paola Buzi, Jost Gippert, Caroline Macé, Marilena Maniaci, Zisis Melissakis, Laura E. Parodi, Witold Witakowski (éd.), Hamburg, Tredition, 2015, 677 pages (édition papier), http://www1.uni-hamburg.de/COMST/handbookonline.html (édition électronique).
Manuel d’introduction à la codicologie, à l’édition de textes, au catalogage et à la conservation des manuscrits dans les traditions orientales (arabe, grec, copte, syriaque, araméen christo-palestinien, éthiopien, arménien, géorgien, vieux-slave). Ce manuel a été préparé dans le cadre d’un projet de l’European Science Foundation.
« Actes de la Journée Maktar (1er juin 2012) : Recherches sur les inscriptions néopuniques trouvées lors des fouilles franco-tunisiennes », Semitica et Classica 6, 2013, p. 219-266.
Les églises en monde syriaque, Études syriaques 10, Paris, Geuthner, 2013, 576 pages + XX pl. couleur.
Entre Carthage et l’Arabie Heureuse. Mélanges offerts à François Bron, édités par Françoise Briquel Chatonnet, Catherine Fauveaud et Iwona Gajda, Orient et Méditerranée 12, Paris, De Boccard, 2013.
« Introduction » à la réimpression de la Revue de l’Orient chrétien, Piscataway (NJ), Gorgias Press, 2012.
Juifs et chrétiens en Arabie aux Ve et VIe siècles : regards croisés sur les sources, avec J. Beaucamp et C. J. Robin, Centre de recherche d’histoire et civilisation de Byzance, Monographies 32, Le massacre de Najrân II, Paris, 2010, 303 p.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 3 – 14 avril 2016
Actes du colloque de novembre 2008.
Sur les pas des Araméens chrétiens. Mélanges offerts à Alain Desreumaux, avec M. Debié, Cahiers d’études syriaques 1, Paris, Geuthner, 2010, 450p.
Volume de mélanges dans le domaine des études syriaques (textes apocryphes, manuscrits, archéologie, inscriptions, liturgie etc.).
Femmes, cultures et sociétés dans les civilisations méditerranéennes et proche-orientales de l’Antiquité, avec S. Farès, B. Lion et C. Michel, Topoi supplément 10, Lyon, 2009.
Publication des actes de trois tables rondes portant sur Femmes, famille et société, femmes et religion, archives de femmes et femmes lettrées.
L’Ancien Testament en syriaque, avec Ph. Le Moigne, Paris, Geuthner, 2008 (Etudes syriaques 5).
Synthèse sur les différentes versions de la Bible en syriaque, leurs rapports avec le texte massorétique et la Septante, les questions de canon, les attestations patristiques, les témoignages manuscrits et les rapports avec les versions arménienne, géorgienne et arabes.
Co-direction de l’ouvrage Les débuts de l’histoire, de l’invention de l’écriture à la naissance du monothéisme, avec P. Bordreuil et C. Michel, Paris, éd. de la Martinière, 2008. Nouvelle édition revue et augmentée, Les débuts de l’histoire. Civilisations et cultures au Proche-Orient, Paris, éditions Khéops, 2014.
Synthèse sur les civilisations du Proche-Orient, selon une approche thématique. Le travail de direction a comporté l’établissement d’un plan très détaillé, le rassemblement d’une quarantaine de collaborateurs, un travail d’unification et l’établissement de toutes les annexes (introduction, choix des illustrations et rédaction des légendes, chronologies, index, cartes)
Réédition de l’ouvrage Les Phéniciens, dans la collection « L’Univers des Formes », Paris, Gallimard, 2007.
Nouvelle introduction, illustration et légendes revues, large complément bibliographique.
Les inscriptions syriaques, avec A. Desreumaux et M. Debié, Paris, Geuthner, 2004 (Etudes syriaques 1).
Ce volume est la première synthèse sur les inscriptions syriaques (araméen chrétien) dans les différentes régions où cette culture s’est développée. Il est destiné à servir de travail préparatoire et d’introduction aux volumes du Recueil des inscriptions syriaques, à publier par l’AIBL.
La Bible, Paris, L’Histoire/Tallandier, 2003.
« BAALIM (Bulletin d’Antiquités Archéologiques du Liban inédites ou méconnues) VII », avec P. Bordreuil et E. Gubel, Syria 76, 1999, Hommages à E. Will, 2, p. 237-280.
Recueil d’études archéologiques, iconographiques et épigraphiques diverses.
Proche-Orient ancien : temps vécu, temps pensé, actes de la table ronde organisée par l’URA 1062 le 16 novembre 1997, avec H. Lozachmeur, Antiquités sémitiques III, Paris, 1998.
Mosaïque de langues, mosaïque culturelle. Le bilinguisme dans le Proche-Orient ancien, actes de la table ronde organisée par l’URA 1062 le 18 novembre 1995, Antiquités sémitiques I, Paris, 1996.
Articles de revues ou contributions à des ouvrages collectifs
Sous presse
« Writing Syriac: Manuscripts and Inscriptions », dans D. King (éd.), The Syriac World, Oxford, Routledge, sous presse.
« Écrire en syriaque dans les espaces sacrés en Syrie du Nord », avec J. Daccache et A. Desreumaux, Les espaces sacrés en Syrie du Nord, Paris, décembre 2015,
« Du phénicien au grec, les Phéniciens dans le monde hellénistique », Actes du colloque Le multilinguisme dans la Méditerranée antique, Montpellier, novembre 2015.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 4 – 14 avril 2016
« De l’Édesse païenne à l’Édesse chrétienne : aux origines de l’Église syriaque », actes du colloque Génocide syriaque juillet 2015, Presses patriarcales de Charfet, à paraître.
« Inscriptions de prestige et écriture du quotidien : le corpus épigraphique en hébreu ancien au miroir de son contexte ouest-sémitique », Mélanges Sass
« Le déchiffrement des écritures : étapes et principes », Catalogue de l’exposition Escriptures, Museu de Cultures del Món, 12 juin 2015 – 31 janvier 2016, Barcelona, sous presse.
« Quelques réflexions à propos de l’inscription du mage Kirdīr », IIIe Symposium Syro-Arabicum, Kaslik 3-7 février 2015, Parole de l’Orient, à paraître.
« Some remarks about close-kin marriages in the Sassanian Empire », avec Dominique Briquel, The Harp, à paraître.
« La Bible dans la littérature syriaque », Encyclopédie de la Bible dans la littérature, Paris, Le Cerf, sous presse.
« Syriac Christians and Ethiopic Christians in Himyar in the 6th century CE: the question of the slaughter of Christians in Najrân », Syriac-Ge’ez Conference, Addis-Abbaba mai 2013, à paraître.
« Le contexte de la diffusion de l’écriture édessénienne en Antiochène », dans Le contexte de naissance de l’écriture arabe : écrit et écritures araméennes et arabes au 1er millénaire après J.-C., Actes du colloque des 4-6 avril 2013, F. Briquel Chatonnet, M. Debié et L. Nehmé (éds), Louvain, Peeters (Orientalia Lovaniensia Analecta), sous presse.
« La Bible : un regard d’historien », Actes du 1er congrès de Charfet (patriarcat syro-catholique, Liban), sous presse (en arabe).
« Syriac Script », Oxford Dictionary of Late Antiquity, sous presse.
« Syrian Aramaic Inscriptions from al Ujadh (Saoudi Arabia) », avec A. Desreumaux, dans L. Nehmé, Inscriptions on the road from Madain Salih to the Jordan Frontier, Riyadh, sous presse.
« Research on Syriac writing in the hinterland of Antioch », avec Jimmy Daccache, The Harp XXIX, 2014, sous presse (épreuves corrigées).
« L’École de Nisibe et de sa place dans l’enseignement pour l’Église de Mésopotamie », Actes du symposium Nisibe dans l’histoire de la Mésopotamie Nusaybin mai 2010, Nusaybin, sous presse.
« A propos de l’inscription bilingue d’Arados », Actes du VIIe congrès international des études phéniciennes et puniques, Hammamet novembre 2009, sous presse.
2015
« Notes d’épigraphie et de philologie phéniciennes II », avec J. Daccache et R. Hawley, Semitica & Classica 8, 2015, 235-248.
« Migraines d’épigraphiste : l’inscription phénicienne de Tartous », dans Journée Pierre Bordreuil, Semitica & Classica 8, 2015, 131-134.
«Moïse en monde syriaque ou l’homme de la Loi », dans Figures de Moïse, D. Aigle et F. Briquel Chatonnet éd. (coll. Orient et Méditerranée 18), Paris, De Boccard, 2015, p. 237-247.
« La transition institutionnelle dans les cités phéniciennes, des Achéménides à Rome », avec C. Apicella, La Phénicie hellénistique Actes du colloque international de Toulouse (18-20 février 2013) édités par Julien Aliquot et Corinne Bonnet (Topoi supplément 13), Lyon, 2015, p. 9-29.
« De l’usage du parchemin à celui du papier dans les manuscrits syriaques », dans Manuscripta syriaca. Des sources de première main, F. Briquel Chatonnet et M. Debié (éds), Cahiers d’études syriaques 4, Paris, Geuthner, 2015, p. 141-160.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 5 – 14 avril 2016
Etude des différents supports de l’écrit syriaque hors affichage, et spécialement du passage du parchemin au papier : chronologie et relation avec le contenu, le type d’écriture, l’origine régionale ou communautaire.
« Un manuscrit du fanqito, Lyon BM 1 », Mélanges offerts à l’abbé Élie Khalifé-Hachem, Parole de l’Orient 41, 2015, p. 91-100.
« Un cas d’allographie : le garshuni », dans Écriture et communication. Actes du colloque du CTHS avril 2014, D. Briquel et F. Briquel Chatonnet (éds), éditions électroniques du CTHS (Actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques), Paris, 2015, p. 66-75 http://cths.fr/ed/edition.php?id=6954.
« Le travail d’un érudit à travers la correspondance du patriarche de l’Église de l’Orient Timothée Ier (780-823) », dans Érudition et culture savante de l’Antiquité à l’époque moderne, F. Brizay et V. Sarrazin éds , Rennes, PUR, 2015, p. 101-115.
« Codicology of Syriac Manuscripts », avec P.-G. Borbone, dans Comparative Oriental Manuscript Studies. An Introduction, Hamburg, Tredition, 2015, p. 252-266.
2014
« Notes d’épigraphie et de philologie phéniciennes I », avec J. Daccache et R. Hawley, Semitica & Classica 7, 2014, 183-189.
2013
« Les inscriptions syriaques du Massif Calcaire de Syrie du Nord », Villes et campagnes en Méditerranée antique et médiévale, Topoi supplément 12, 2013, p. 25-31.
« Introduction » au dossier Maktar, Semitica et Classica 6, 2013, 101-102.
« Introduction » et « Les églises vues par les auteurs syriaques », dans Les églises en monde syriaque, F. Briquel Chatonnet (éd.), Études syriaques 10, Paris, Geuthner, 2013, p. 1-6 et 11-40.
« Les inscriptions phénico-grecques et le bilinguisme des Phéniciens », Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres 2012, I (janvier-mars) [2013], 619-638.
2012
« Introduction » à la réimpression de la Revue de l’Orient chrétien, Piscataway (NJ), Gorgias Press, 2012.
« SYRAB: Writing and Script in the Formation of Identities in Syriac and Arabic World (3rd-7th Centuries) », COMSt Newsletter 4, 2012, p. 5-7 et « XI Symposium Syriacum: Manuscript Session , ibid. p. 18-19.
« Christian Martyrs in Arabia », Journal of the Canadian Society for Syriac Studies 12, 2012, p. 3-15.
« Tituli palmyréniens », dans H. Cuvigny, Fouilles de Didymoi (Égypte) II. Les textes, Le Caire, Institut Français d’archéologie orientale, 2012, 219-220 (nos 285-286).
Editio princeps de dipintos palmyréniens sur vases trouvés sur le site de Didymoi en Égypte.
« Syriac Manuscripts in India, Syriac Manuscripts from India », Hugoye : Journal of Syriac Studies 15. 2, 2012, 281-291 (http://www.bethmardutho.org/index.php/hugoye/volume-index/528.html).
« Syriac as the Language of Eastern Christianity », dans Semitic Languages : An International Handbook on their Structure, their History and their Investigation, S. Weninger et S. Weninger (éds), Berlin-New York, Walter de Gruyter, 2012, 652-659.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 6 – 14 avril 2016
2011
« Tyr et les inscriptions phéniciennes d’époque hellénistique », dans J. Aliquot, P.-L. Gatier, L. Nordiguian, Sources de l’histoire de Tyr. Textes de l’Antiquité et du Moyen-Âge, Beyrouth, IFPO/USJ, 2011, 19-32.
Étude des inscriptions phéniciennes retrouvées à Tyr et dans sa région et datant de l’époque hellénistique : genre, contenu et apport à l’historien.
« “ Kamosh me dit : ‘Va, prends Nebo à Israël’ ”. Réflexions sur l’idée de guerre sainte dans la Bible et chez les peuples du Levant dans l’Antiquité », Actes du colloque La guerre sainte au Proche-Orient, Mélanges de l’université Saint-Joseph de Beyrouth 62, 2009 [2011], 217-232.
Les liens entre dieux, rois et guerre et la notion de guerre sainte à partir des inscriptions ouest-sémitiques et dans la Bible.
« Syriac Inscriptions in Syria », avec Alain Desreumaux, Hugoye 14/1, 2011, 27-44 (http://syrcom.cua.edu/hugoye/Vol14No1/index.html).
Synthèse sur les résultats des deux premières campagnes de la mission franco-syrienne « Inscriptions syriaques de Syrie » que je dirige.
« Oldest Syriac Inscription on a mosaic from Nabgha, Syria », avec A. Desreumaux, Hugoye 14/1, 2011, 45-61 (http://syrcom.cua.edu/hugoye/Vol14No1/index.html).
2010
« Le christianisme en Arabie à la veille de l’islam : l’apport des sources syriaques », Semitica et Classica 3, 2010, 177-187.
Synthèse sur la présence chrétienne en Arabie au VIe siècle à travers les textes syriaques : une présence forte de l’Eglise de l’Orient (« nestorienne ») tout le long du golfe persique et à al-Hira ; présence monophysite au Yémen. Etude des voies de circulation des idées et de transmission.
« Recherche sur la tradition textuelle et manuscrite de la lettre de Siméon de Beth Arsham », dans Juifs et chrétiens en Arabie aux Ve et VIe siècles : regards croisés sur les sources, éd. J. Beaucamp, F. Briquel Chatonnet et C. Robin, Centre de recherche d’histoire et civilisation de Byzance, Monographies 32, Le massacre de Najrân II,Paris, 2010, 123-141.
Étude sur la composition et la transmission du premier document du dossier relatif au martyre des chrétiens himyarites, et sur les rapports de dépendance entre la version longue (lettre éditée par Guidi) et les versions courtes (transmises par la chronique du Pseudo-Zacharie et celle dit de Zuqnin). L’étude de la tradition manuscrite montre en outre que ce texte a surtout été recopié dans des manuscrits syro-orientaux, ce qui est particulièrement curieux s’agissant d’un récit à très forte connotation miaphysite. Bar Sahdé qui a vécu au tout début de la période islamique semble avoir été le vecteur de ce passage dans la littérature hagiographique orientale.
« L’inscription de Bamuqqa et la question du bilinguisme gréco-syriaque dans le massif Calcaire de Syrie du Nord », dans Sur les pas des Araméens chrétiens. Mélanges offerts à Alain Desreumaux, F. Briquel Chatonnet et M. Debié (éds), Paris, Geuthner, 2010 (Cahiers d’études syriaques 1), p. 269-277.
Étude d’une inscription gréco-syriaque découverte dans le Nord du Jabal Barisha. Elle comprend seulement deux noms propres, probablement du constructeur de la maison sur laquelle elle a été gravée, et permet de poser la question du « bilinguisme ordinaire » dans la région.
« A Study and Characterization of the Syro-Malabar script », avec Alain Desreumaux, Journal of Semitic Studies LV/2, automne 2010, 407-421.
Définition et étude de l’origine et du développement historique d’une forme de l’écriture syro-orientale caractéristique des manuscrits et inscriptions de la communauté syro-malabare au Kérala (Inde).
« Le royaume de Tyr et son voisin Israël : quelques réflexions sur les premiers échanges », Actes du colloque Carthage et les autochtones de son territoire au temps de Zama, Silliana mars 2004, éd. A. Ferjaoui, Tunis 2010, 31-36.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 7 – 14 avril 2016
Réexamen de la question des relations entre Hiram de Tyr et Salomon, à la lumière des redatations archéologiques récentes, et d’une réévaluation de la valeur historique des sources littéraires, bibliques et grecques. Il s’agit probablement de la projection dans le passé de la situation des IXe-VIIIe siècle.
« Charles Huber und Julius Euting in Arabien nach französischen, auch heute noch nicht veröffentlichten Dokumenten », avec Hélène Lozachmeur, Anabases 12, 2010, 195-200.
Examen du dossier des relations mouvementées entre ces deux explorateurs de l’Arabie à la fin du XIXe siècle, l’un Alsacien réfugié en France en 1870, l’autre Allemand nommé en poste à Strasbourg, partis ensemble et qui ont fini par se séparer en cours de mission. L’étude est fondée sur des lettres inédites du Cabinet du Corpus Inscriptionum Semiticarum, si à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
« Les graffiti en langues nord-sémitiques de Bir ‘Alī (Qāni’) », dans J.-F. Salles et A. Sedov (dir.), Qāni’. Le port antique du Ḥaḍramawt entre la Méditerranée, l’Afrique et l’Inde. Fouilles russes 1972, 1985-1989, 1991, 1993-1994 (Indicopleustoi 6), Turnhout, Brepols, 387 et pl. 130-131, p. 542-543.
Editio princeps de deux inscriptions, l’une édessénienne, l’autre palmyrénienne, sur céramique, retrouvées dans un port du Yémen antique.
« ‘Une jeune fille changée en jeune homme : homélie sur un miracle survenu dans le monastère couvent de Qartmin, dans le Tur Abdin », Pensée grecque et sagesse d’Orient Hommage à Michel Tardieu, M.A. Amir-Moezzi et al. (éd.), Bibliothèque de l’Ecole des Hautes Etudes, Sciences Religieuses 142, Turnhout, Brepols, 2010, 133-152.
Édition et traduction annotée d’une homélie conservée dans le ms BnF syr. 375, célébrant un miracle inédit survenu à la fin du XIXe siècle, le changement d’une fille en garçon…
« La religion comme enseignement. Les écoles dans la tradition historique et culturelle de l’Église syro-orientale », Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, janvier 2008 [2010], 59-76.
Importance historique et symbolique de l’enseignement dans l’Eglise syro-orientale : étude de la mention d’écoles dans les récits hagiographiques et de ce qu’ils apprennent sur l’organisation du réseau scolaire, place de la fameuse Ecole de Nisibe et lecture symbolique de la révélation divine comme une pédagogie scolaire.
2009
« L’abbé Barthélemy, déchiffreur du palmyrénien et du phénicien », Histoires de déchiffrements. Les écritures du Proche-Orient à l’Égée, B. Lion et C. Michel (dir.), Paris, Errance, 2009, 173-185.
Réflexion sur la méthode employée par l’abbé Barthélemy qui fut le premier à « craquer » le code d’une écriture perdue.
« Femmes et religion », dans Femmes, cultures et sociétés dans les civilisations méditerranéennes et proche-orientales de l’Antiquité, avec S. Farès, B. Lion et C. Michel, Topoi supplément 10, Lyon, 2009, p. 127-128.
Introduction au chapitre correspondant.
2008
« Réflexions à propos de l’inscription d’Abdmiskar », avec Catherine Apicella, D’Ougarit à Jérusalem. Mélanges en l’honneur de Pierre Bordreuil, Paris, De Boccard, 2008, 177-182 (Orient et Méditerranée 2).
Redatation et réinterprétation d’une inscription sidonienne : nous proposons de la situer à la fin du IVe siècle avant J.-C. et d’identifier le donateur comme le second de Philoclès, roi de Sidon, qui reçut un commandement général en Egée.
« Découverte d’une inscription syriaque mentionnant l’évêque Rabbula », avec A. Desreumaux et J. Moukarzel, Malphono w-Rabo d-Malphone, Festschrift for Sebastian P. Brock, éd. G. Kiraz, Piscataway (NJ), Gorgias Press, 2008, 21-29.
Editio princeps d’une inscription syriaque du Ve siècle mentionnant Rabboula, le célèbre évêque d’Edesse, qui était en fonction à ce moment-là. L’écriture présente des traits particuliers qui jettent une lumière sur la forme la plus ancienne de l’écriture syriaque. Il s’agit, après la mosaïque de Nabgha (livre sous presse), de la deuxième plus ancienne inscription syriaque datée connue..
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 8 – 14 avril 2016
« Ad majorem scientiae fructum. Le Corpus inscriptionum semiticarum à travers les lettres conservées à l’Institut de France », avec C. Fauveaud-Brasseau, S’écrire et écrire sur l’Antiquité. L’apport des correspondances à l’histoire des travaux scientifiques, Actes du colloque de Toulouse, novembre 2005, éd. C. Bonnet et V. Krings, coll. Horos, Grenoble, Jérôme Million, 2008, 215-228.
Projet et mise en oeuvre du CIS d’après les correspondances de Renan, Clermont-Ganneau, Delattre, Euting etc.
« Tarshish », Suppl. au Dictionnaire de la Bible, t. XIV, fasc. 77-78, Paris, 2008, col. 1-8.
Toponyme connu par la Bible et les annales assyriennes. Plutôt que Tartessos (Espagne), selon l’hypothèse couramment admise, il s’agit probablement de la région de Tarse en Cilicie.
« Inscriptions syriaques de Syrie. Premiers résultats », avec A. Desreumaux et W. Khoury, Annales archéologiques arabes syriennes, XLVII-XLVIII, 2004-2005 [2008], 187-195.
Résultats de la première campagne de la mission franco-syrienne « Inscriptions syriaques de Syrie » que je dirige.
2007
« Some Reflexions about the Figure of Abraham in the Syriac Literature at the Beginning of Islam », The Harp XXII, 2007, 157-175.
Réflexion sur le premier dialogue islamo-chrétien à travers les textes de controverse conservés en syriaque, en s’appuyant sur la présentation de la figure d’Abraham.
« District ou domaine : à propos de deux inscriptions phéniciennes d’époque hellénistique » avec C. Apicella, Mélanges en l’honneur de Jean-Paul Rey-Coquais, Mélanges de l’université Saint-Joseph de Beyrouth 60, 2007, 155-164.
Réinterprétation d’une expression phénicienne dans deux inscriptions, l’une d’Oum el Amed, l’autre plus généralement de la région de Tyr. Plutôt que la traduction généralement admise de « district », impliquant la mention problématique à cet endroit des villes de Laodicée et Ashtarot, nous proposons d’y voir des « domaines », appartenant l’un à un individu, Laodicos, l’autre à une divinité, Ashtart, donc à son temple.
« De l’Ahiqar araméen à l’Ahiqar syriaque : les voies de transmission d’un roman », dans Der Christliche Orient und seine Umwelt. Gesammelte Studien zu Ehren Jürgen Tubachs anläßlich seines 60. Geburtstags, éd. Sophia G. Vashalomidze und Lutz Greisiger (Studies in Oriental Religions 56), Wiesbaden, Harrassowitz, 2007, 51-57.
Identification et mise en valeur du rôle d’Edesse et particulièrement de sa communauté juive dans la transmission du patrimoine littéraire araméen à la culture syriaque.
« Première inscription néo-punique sur ancre », Minuscula Amicitiae Phoenicia et Punica. Mélanges d’épigraphie et de philologie phénico-puniques offerts à Maria-Giulia Amadasi-Guzzo, Orientalia 76, 2007, 24-29, et pl. II-V.
Editio princeps de l’inscription sur jas d’ancre et des inscriptions sur céramique trouvées dans une épave au large de Fréjus.
2006
« Le vocabulaire de la construction en phénicien et punique », dans Hommage offerts à Jean Margueron (Subartu XVII), Turnhout, Brepols, 2006, p. 501-507.
Étude de lexicologie de la langue phénicienne.
« Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman », Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Actes du colloque de Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar, chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions, 2006, 27-38.
Recherches sur l’utilisation de la figure d’Abraham par les premiers chrétiens confrontés à la conquête musulmane : une exégèse typologique.
« “Construis-moi un château dans le ciel ” Remarques sur un motif de conte, d’Ahiqar à Thomas », Studies in Honor of Rev.Dr Jacob Thekeparampil, The Harp, XX, 2006, 55-64.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 9 – 14 avril 2016
Du « château dans le ciel », défi du pharaon à Ahiqar dans l’antiquité araméenne, au château dans le ciel, c’est à dire dans le royaume des cieux édifié par saint Thomas selon les Actes de Thomas, étude de la filiation d’un motif littéraire en monde araméen.
« The Name of Sidon », Archaeology and History in the Lebanon 24, autumn 2006, 2-3.
Recherches sur l’étymologie du nom de la ville de Sidon.
« Un cas très ancien de garshouni ? Quelques réflexions sur le manuscrit British Library Add 14644 », avec A. Bingelli et A. Desreumaux, Loquentes Linguis. Studi linguistici e orientali in onore di Fabrizio A. Pennacchietti, a cura di P.G. Borbone, A. Mengozzi e M. Tosco, Wiesbaden, Harrassowitz, 2006, 141-148.
Étude d’un manuscrit syriaque qui présente une recette d’encre en garshouni probablement de la fin du IXe siècle, attestation bien antérieure à tout ce que l’on connaît par ailleurs.
« Graffitti puniques relevés dans les fouilles de Gouraya », appendice A à D. Briquel « Rapporti tra Etruschi e Africa del Nord : uno sconosciuto documento epigrafico », Annali della Fondazione per il museo « Claudio Faina », vol. XIII, Gli etruschi e il mediterraneo. Commerci e politica, Orvieto, edizioni Quasar, 2006, p. 85-86.
Étude des graffiti puniques dont une planche non commentée avait été insérée par S. Gsell dans la publication de ses fouilles de Gouraya (Algérie).
2005
« The newly published Aramaic inscription of Yanouh (Lebanon) and the question of the Itureans », Proceedings of Yarmouk Second Annual Colloquium on Epigraphy and Ancient Writings 7th-9th october 2003, ed. Omar al-Ghul and Afaf Zeyadeh, Irbid (Jordanie), Yarmoukh University, 2005, 1-10 et résumé en arabe p. 67-68 de la section arabe.
Retour sur l’inscription araméenne de Yanouh que j’avais publiée dans BAAL en 2001. L’identification d’une monnaie à inscription araméenne comme ituréenne renforce l’hypothèse qui avait été avancée.
« Les manuscrits syriaques », Nos sources. Art et littérature syriaques, éd. M. Atallah, Centre d’études et de recherches orientales, Antélias, Liban, 2005, 43-73.
Synthèse sur la codicologie des manuscrits syriaques.
« The Sacred Banquets at Palmyra and the Function of the Tesserae: Reflections on the Tokens Found in the Arsu Temple », avec Kh. As’ad et J.-B. Yon, dans A Journey to Palmyra. Collected Essays to Remember Delbert R. Hillers, éd. E. Cussini, Culture and History of the Ancient Near East 22, Leyde/Boston, Brill, 2005, 1-10.
Publication de la découverte d’un lot de tessères de Palmyre, toutes du même modèle, dans le temple d’Arsu et de ce que l’on peut en conclure pour le fonctionnement des associations cultuelles et des banquets sacrés.
« L’aspect exégétique dans l’oeuvre scientifique de Mathias Delcor : le bibliste, l’orientaliste, l’historien des religions », dans Le Moyen Âge dans les Pyrénées catalanes. Art, culture et société, Actes du colloque de Prades, 23-25 mai 2003 à la mémoire de Mathias Delcor, s. d. M. Zimmermann, Etudes roussillonnaises. Revue d’histoire et d’archéologie méditerranéennes XXI, 2005, 27-30.
« Les cités de la côte phénicienne et leurs sanctuaires de montagne », Archiv für Religion Geschichte Band 7., 2005, 20-33.
La question des hauts-lieux dans le monde phénicien : divinités résidant sur la montagne, montagnes sacrées, sanctuaires de hauteur et liens avec les cités.
« Onomastique phénicienne et religion », Prosopographie et histoire religieuse. Actes du colloque tenu en l’Université Paris XII-Val de Marne les 27 et 28 octobre 2000, éd. M.-F. Baslez et F. Prévot, Paris, De Boccard, 2005 (De l’archéologie à l’histoire), 135-143.
L’apport de l’onomastique phénicienne à l’étude de la religion : il s’agit d’une onomastique presque toujours théophore et toujours immédiatement compréhensible. Elle révèle des divinités inconnues ailleurs, précise des formes de rapport à la divinité, mais il faut tenir compte des traditions (paponymie) comme des modes (égyptomania) qui influent sur le choix des parents plus sans doute que les cultes personnels.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 10 – 14 avril 2016
« Some Reflexions about the Origin of the Serto Script », Actes de la 5th International Syriac Conference, Kottayam, Kerala, Inde, septembre 2002, The Harp XVIII, 2005, 173-178.
Enracinement de l’écriture syriaque serto dans la graphie édessénienne révélée par les parchemins du Moyen-Euphrate.
« De l’intérêt de l’étude du garshouni et des manuscrits écrits selon ce système », L’Orient Chrétien dans l’Empire musulman, en hommage au Professeur Gérard Troupeau, Paris, Editions de Paris, 2005 (Studia arabica III), 463-475.
A partir d’un relevé des mentions de garshouni (arabe en écriture syriaque) dans les grands catalogues, essai de réflexions sur ce phénomène, sa chronologie, sa diffusion spatiale et ecclésiale et les possibles motivations de l’utilisation de ce système.
« Arwad et Sumur : problèmes géostratégiques de Phénicie septentrionale », Actes du Vo Congresso Internazionale di studi fenici e punici, Palerme, 1-8 octobre 2000, Palerme, 2005, t. I, p. 23-26.
Étude comparée de la situation de deux cités phéniciennes voisines et de leurs histoires divergentes, liées, à ce que je crois avoir montré, à leur situation pour l’une (Arwad) de débouché maritime, pour l’autre (Sumur), de point de contrôle des routes terrestres.
« L’histoire et la sagesse d’Ahiqar : fortune littéraire de l’histoire d’un dignitaire araméen à la cour assyrienne », D’un Orient l’autre. Actes des 3e Journées de l’Orient, Bordeaux, 2-4octobre 2002, éd. J.-L. Bacqué-Grammont, A. Pino et S. Khoury, Paris-Louvain, Peeters, 2005 (Cahiers de la société asiatique, nouvelle série IV), p. 17-40.
Étude de la tradition relative à Ahiqar en Orient, depuis sa rédaction, probablement au VIe siècle avant J.-C. en araméen dans l’empire babylonien autour d’une figure prototypique d’un sage. Sa diffusion dans le monde grec, syriaque, égyptien et arabe et au-delà.
2004
« Les inscriptions syriaques de Turquie et de Syrie », avec A. Desreumaux, dans F. Briquel-Chatonnet, M. Debié, A. Desreumaux éd., Les inscriptions syriaques, Etudes syriaques 1, Paris, 2004, 15-27.
Premier essai de synthèse sur ces inscriptions, les plus anciennes du corpus syriaque.
« Témoignages épigraphiques syriaques des Églises du Kérala », avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, dans F. Briquel-Chatonnet, M. Debié, A. Desreumaux éd., Les inscriptions syriaques, Etudes syriaques 1, Paris, 2004, 155-168.
Synthèse sur les caractéristiques des inscriptions syriaques du Kérala, leur contexte, leur genre.
« Les manuscrits syriaques d’Antioche », Antioche de Syrie. Histoire, images et traces de la ville antique, Actes du colloque de Lyon, octobre 2001, Suppléments à Topoi, Lyon, 2004, 543-553.
Essai sur la présence de la culture syriaque à Antioche, à partir de l’identification des manuscrits copiés ou conservés un temps à Antioche, d’après ce qui ressort des colophons et des notes de possession.
« Syriac Manuscripts in Kerala », avec A. Desreumaux, I. Perzcel, T. Sabo, J. Thekeparampil, Symposium syriacum VIII Sydney juin 2000, paru dans Journal of Eastern Christian Studies 56, 2004, 245-256.
Présentation d’un projet d’inventaire et de catalogage des manuscrits syriaques du Kérala.
« Abdamon ( ?), armateur du navire la Chrétienne M2 (Var), Une inscription sur jas d’ancre en néopunique » avec A. Hesnard et Ch. Pollet, dans Méditerranée occidentale antique : les échanges (Marseille, 14-15 mai 2004), Severia Manelli, 2004, 189-202.
Étude d’une épave trouvée au large de Fréjus, avec une ancre inscrite en néopunique.
2003
« Du dieu qui fait grâce au dieu miséricordieux : les relations entre les dieux et les hommes chez les peuple du Levant », Dieu amour Dieu miséricorde, Actes du colloque VIII Patrimoine syriaque, Editions du CERO, Liban, 2003, 59-69.
Étude sur les relations homme/dieux et sur l’origine araméenne de l’expression rahman « miséricordieux », si importante dans le Coran et dans l’islam.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 11 – 14 avril 2016
« Les Phéniciens dans les royaumes hellénistiques d’Orient (323-55) », avec M.-F. Baslez, L’orient méditerranéen de la mort d’Alexandre au Ier siècle avant notre ère. Anatolie, Chypre, Egypte, Syrie, s. d. M.-T. Le Dinahet, Nantes, éditions du Temps, 2003, 197-212.
Chapitre pour un manuel d’agrégation.
« Les guerres araméennes et assyriennes dans les livres des Rois : l’événement et sa place dans l’histoire du salut », Événement, récit, histoire officielle : l’écriture de l’histoire dans les monarchies antiques, actes du colloque du Collège de France, 24-25 juin 2002, Etudes d’égyptologie 3, Paris, Cybèle, 2003, 49-61.
Les guerres araméennes et assyriennes du royaume d’Israël au IXe siècle ont été omises, réécrites ou déplacées dans le temps, dans le récit du livre des Rois, pour ne pas attribuer de victoire aux rois considérés comme impie (Achab) ni de défaite aux rois pieux (Jéhu). Les sources extérieures (inscriptions araméennes, annales assyriennes) permettent de voir combien le déroulement des faits ici a été biaisé.
« La mise en page dans les manuscrits syriaques d’après les anciens manuscrits », Scripts, Page Settings and Bindings of Middle-Eastern Manuscripts, Papers of the Third International Conference on Codicology and Paleography of Middle-Eastern Manuscripts (Bologna, 4-6 October 2000), Part 2, éd. F. Déroche et F. Richard, Manuscripta Orientalia 9/4, décembre 2003, 3-13.
Un autre chapitre de mes recherches de codicologie syriaque : l’organisation de la page.
2002
« David et Salomon : deux figures de la royauté », Etudes bibliques et Proche-Orient ancien. Mélanges offerts au Père Paul Féghaly, éd.A. Chehwan et A. Kassis, Beyrouth/Jounieh, 2002, p. 113-120.
Les images antithétiques et complémentaires de David et de Salomon présentent deux aspects fondamentaux de la royauté, roi jeune et fougueux, guerrier et conquérant/ roi sage, pacifique et législateur, que l’on retrouve dans le binôme Romulus/Numa Pompilius au début de l’histoire de Rome).
Introductions topographiques, historiques, historiographiques et archéologiques aux sites phéniciens (Arwad, Amrith, Tell Kazel, Byblos, Sidon, Sarepta, Tyr, Oum el-Amed, Baalbeck) et notices sur deux inscriptions phéniciennes de Grèce, dans E. Gubel et alii, Art Phénicien, t. I La sculpture de tradition phénicienne, Musée du Louvre. Département des antiquités orientales, Paris/Gand, 2002.
2001
« A Cypro-Archaic I Jug with a Phoenician Inscription », avec Karin Nys, Archäologisches Korrespondenzblatt 31, 2001, 59-65.
Editio princeps d’une inscription phénicienne sur jarre.
« Traces d’un ancien rite assyrien dans les Actes de Mâr Mâri ? », avec C. et F. Jullien, Semitica 51, 2001, 65-71.
La mention d’un rite païen auquel est confronté l’apôtre (« passer quelqu’un par le feu ») dans les actes de Mar Mari qui a évangélisé la Mésopotamie, que j’avais repérée dans la traduction de ce texte par C. et F. Jullien, m’avait suggéré un rapprochement avec un rite attesté dans des documents d’époque assyrienne pour la même cité d’Arbèles. J’ai proposé à C et F. Jullien de publier ce rapprochement avec moi.
« Expressions et représentations du pouvoir royal dans le Proche-Orient ouest-sémitique ancien », Images et représentations du pouvoir et de l’ordre social dans l’Antiquité, Actes du colloque d’Angers 28-29 mai 1999, éd. M. Molin et alii, Paris, De Boccard, 2001, 129-136 et fig. 20-27 .
Images et thèmes de la royauté dans les mondes phénicien et araméen, à partir des inscriptions, de l’iconographie mais aussi de quelques expressions des annales assyriennes.
« La persécution des chrétiens de Najrân et la chronologie himyarite », avec J. Beaucamp et C.-J. Robin, dans Cultural contacts in the Arabian peninsula, ARAM 11-12, 1999-2000 [2001], p. 15-83.
Présentation des sources historiques relatives à l’événement et reconstruction de la chronologie. Résolution du problème de la date, fondamental pour la fixation de l’ère himyarite, celle d’Arabie du Sud.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 12 – 14 avril 2016
« De l’écriture édessénienne à l’estrangelâ et au sertô», Semitica 50, 2001, p. 81-90.
Réflexions sur l’évolution de l’écriture syriaque. Contrairement à l’évolution habituellement présentée, j’ai montré que l’écriture serto des manuscrits syro-occidentaux à partir du Xe siècle n’est pas issue de l’évolution de l’écriture estrangela des manuscrits anciens mais d’une forme de cursive attestée dans des documents de la pratique au IIIe siècle et qui émerge tardivement dans l’usage pour des manuscrits littéraires ou liturgiques. Cette nouvelle théorie a été adoptée par la communauté scientifique.
« Une nouvelle écriture araméenne au mont Liban ? », avec P. Bordreuil, appendice à P.-L. Gatier et al. «Mission de Yanouh et de la haute vallée du Nahr Ibrahim », BAAL 5, 2001, 148-152.
Editio princeps d’une inscription araméenne trouvée à Yanouh dans les années soixante et jamais publiée. Nous avons pu la dater du IIe siècle avantJ.-C. et proposer l’hypothèse qu’elle émane d’un groupe ituréen, dont ce serait la première inscription.
2000
« Tiglath-Phalasar Ier a-t-il pêché ou chassé le nâhiru ? », avec P. Bordreuil, Les animaux et les hommes dans le monde syro-mésopotamien aux époques historiques, TOPOI Supplément 2, 2000, p. 117-124.
Tiglath-Phalasar Ier, de passage à Arwad en 1100 avant J.-C., a été invité par les Arwadites à une pèche au nahiru, animal qui a fait l’objet de nombreuses hypothèses (baleine, dauphin). Nous avons montré qu’il s’agi t probablement d’un hippopotame et que l’épisode a un lien avec la symbolique égyptienne de la royauté, sans doute bien connue dans le monde phénicien.
« Lettre du patriarche Timothée à Maranzekhâ, évêque de Ninive », avec C. et F. Jullien, C. Moulin Palliard et M. Rashed, Journal asiatique, 288-1, 2000, 1-13.
Introduction et traduction annotée d’une lettre en syriaque du patriarche de l’Église d’Orient (« nestorienne ») Timothée I (fin VIIIe-début IXe siècle). Cette publication est issue de l’étude de cette lettre faite dans mon cours à l’École Normale Supérieure. J’ai souhaité associer certains des auditeurs, particulièrement actifs, à cette publication.
« Mosaïques édesséniennes inscrites », avec J. Balty, Fondation Eugène Piot. Monuments et mémoires 79, 2000, 31-72.
Editio princeps de mosaïques figuratives à inscriptions édesséniennes : l’une figure le thème philosophique de l’union du corps et de l’âme, sous le regard du Seigneur des dieux, d’Hera, de Prométhée et d’Athéna. Les autres portent des thèmes homériques.
« Le statut politique d’Arwad au IIe millénaire avant J.-C. », dans Actas del IV Congreso internacional de estudios fenicios y punicos, Cadix 1995, Cadix, 2000, volume I, 129-133.
L’étude des mentions de la cité phénicienne au IIe millénaire (lettres d’El Amarna, annales de Tiglath-Phalazar Ier, roi d’Assyrie) montrent que la cité n’était alors pas gouvernée par un roi mais par les propriétaires de bateaux. Une telle situation est exceptionnelle parmi les cités du Proche-Orient à la même époque. Cette étude tente de montrer ce qui a pu entraîner cette situation particulière et pourquoi elle a évolué : à partir du début du Ier millénaire, des rois sont mentionnés.
« Bas-reliefs palmyréniens », avec H. Lozachmeur, dans Recueil des Inscriptions lapidaires ouest-sémitiques du Musée des Beaux-Arts et du muséum d’histoire naturelle de Lyon, Bulletin des musées et monuments lyonnais, 2000, 2/3, 52-57.
Présentation dans le catalogue des deux bas-reliefs publiés dans les articles 5 et 46 cités plus haut.
« Points for “Codicology” », The Harp XIII, 2000, p. 171-172.
Présentation succincte des points importants de la codicologie des manuscrits syriaques.
1999
« Syriac Written Heritage in Kerala : First Glance in the Enquiry » avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Acts of the IVth World Syriac Conference, septembre 1998, Kottayam, Kerala, Inde, The Harp, XI-XII, 1998-1999, p. 135-151.
Présentation d’inscriptions et de manuscrits syriaques du Kérala et identification d’une graphie syriaque particulière à l’Eglise syro-malabare.
« Le martyre des chrétiens de Najran (Arabie du Sud) : à propos des sources syriaques », Revue de la Société Ernest Renan, n. s. 42, 1999, p. 7-18.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 13 – 14 avril 2016
Réflexions sur quelques particularités des sources syriaques par rapport au reste du dossier (grec notamment) relatif à l’épisode du martyre des chrétiens de la cité de Najrân en Arabie du Sud.
« Note sur deux bas-reliefs funéraires de Palmyre au chateau de Montaigu », Bulletin des Antiquités Archéologiques du Levant inédites ou méconnues VII, Syria 76, 1999, p. 248-249.
Étude de deux bas-reliefs palmyréniens inscrits.
« Une pointe de flèche protophénicienne inscrite de la plaine du ‘Akkar », avec P. Bordreuil, Semitica 49, 1999, 194-195.
Editio princeps d’une pointe de flèche inscrite.
1998
« Cahiers et signatures dans les manuscrits syriaques. Remarques sur les manuscrits de la Bibliothèque nationale de France », dans Ph. Hoffmann éd., Recherches de codicologie comparée. La composition du codex au Moyen-Âge en Orient et en Occident, Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, 1998, 153-169.
Étude de codicologie des manuscrits syriaques : la composition des cahiers et leur présentation.
« Découverte d’un manuscrit très important contenant des textes apocryphes dans la bibliothèque de la métropolie de l’Église de l’Est à Trichur, Kérala, Inde », avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Symposium Syriacum VII, Uppsala août 1996, Orientalia Christiana Analecta 256, éd. R. Lavenant, Rome, 1998, 587-597.
Étude textuelle et codicologique d’un manuscrit syriaque du Kérala.
« Les inscriptions proto-sinaïtiques », Le Sinaï durant l’Antiquité et le Moyen Âge. 4000 ans d’histoire pour un désert, Actes du colloque tenu à l’UNESCO, 19-21 septembre 1997, éd. D. Valbelle, Paris, Errance, 1998, p.56-60.
Réflexions sur les plus anciennes inscriptions alphabétiques connues, leur contexte historique et chronologique et ce que l’on peut en conclure sur l’origine de l’alphabet.
« Le temps du copiste. Notations chronologiques dans les colophons de manuscrits syriaques », Proche-Orient ancien : temps pensé, temps vécu. Actes de la table-ronde du 15 novembre 1997, Antiquités sémitiques III, Paris, 1998, p. 197-210.
Modes de datation, notations chronologiques des copistes et possesseurs de manuscrits syriaques.
« Notes d’un érudit du siècle de Louis XIV ou le syriaque sans peine », Epigraphica, semitica, samaritana. Mélanges en l’honneur de Jean Margain, Histoire et Texte Biblique 4, éditions du Zèbre, Prahins (CH), 1998, p. 99-103.
Publication de notes marginales amples relevées dans les ms BnF syr. 357-358.
« Un nouveau bas-relief palmyrénien », avec H. Lozachmeur, Mélanges en l’honneur d’Ernest Will, Syria 75, 1998, p. 137-143.
Editio princeps d’un bas-relief cultuel palmyrénien inscrit qui présente une association unique entre Bêl et Baalshamin.
1997
« Arwad et l’empire assyrien », Ana shadî Labnâni lû allik. Beiträge zu altorientalischen und mittelmeerischen Kulturen. Festschrift für Wolfgang Röllig, AOAT 247, Neukirchen-Vluyn, 1997, 57-68.
Recherches sur les relations privilégiées entre l’empire assyrien et la grande cité de Phénicie du Nord, première sur la route des expéditions vers la Méditerranée.
« De l’araméen à l’arabe : quelques réflexions sur la genèse de l’écriture arabe », Scribes et manuscrits du Moyen-Orient, coll. « Études et recherches », Bibliothèque nationale de France, Paris, 1997, 135-149.
Argumentation en faveur de l’hypothèse d’une origine syriaque et non nabatéenne de l’alphabet arabe, fondée sur l’étude du ductus mais aussi du contexte historico-religieux.
« Origine et développement de l’écriture alphabétique », La Tribune Internationale des Langues Vivantes 21, mai 1997, 18-24.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 14 – 14 avril 2016
« Les Arabes en Arabie du Nord-Ouest et au Proche-Orient » et « Objets d’Arabie du Nord-Ouest, provenant de l’oasis de Tayma », dans Y. Calvet, C. Robin, Arabie heureuse Arabie déserte. Les Antiquités arabiques du Musée du Louvre, RMN, Paris, 1997, 34-36 et 260-264.
Introduction historique et notices sur des monuments en inscriptions.
« Catalogue des manuscrits de la collection du Saint Ephrem Ecumenical Research Institute (Kottayam) », avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Le Muséon 110, 1997, 383-446. Version anglaise enrichie Catalogue of Syriac Manuscripts in the St Ephrem Ecumenical Research Institute, Kottayam, Kottayam, (voir volume sous presse).
Catalogue détaillé de 48 manuscrits (52 dans la version anglaise, la collection s’étant enrichie depuis).
« Vestiges of Early Syriac Presence in Kerala », avec A. Desreumaux, The Harp (Kottayam, Kerala), 10, 1997, 99-102.
Étude d’inscriptions et de manuscrits syriaques du Kérala.
« Deux bas-reliefs palmyréniens au musée de Gaziantep », avec A. Desreumaux, Semitica 47, 1997, 73-79.
Editio princeps de deux bas-reliefs inscrits palmyréniens.
« Graffiti nabatéens d’Al Muwayh et Bi’r al-Hammâmât (Égypte) », avec L. Nehmé, Semitica 47, 1997, 81-88.
Editio princeps d’inscriptions nabatéennes trouvées dans les fouilles de la mission d’H. Cuvigny.
1996
« Aramaic Documents from Til Barsip » avec P. Bordreuil, Abr Nahrain 34, 1996-1997, 100-107.
Editio princeps de deux tablettes d’argile inscrites en écriture linéaire araméenne, un témoignage du pluri-linguisme et du pluri-graphisme de l’empire assyrien.
« The Syriac Sources relative to the persecution of Najran Christians in South Arabia », Acts of the IIIrd World Syriac Conference, septembre 1994, Kottayam, Kerala, Inde, The Harp, VIII-IX, 1995-96, 41-51.
Editio princeps d’un autel votif palmyrénien inscrit nouvellement trouvé et portant une formule inédite.
« Une inscription syriaque sur mosaïque de la région de l’Euphrate », Semitica 46, 1996, 147-153 et pl. 16.
Editio princeps d’une inscription syriaque sur mosaïque conservée au musée de Deir ez-Zor (Syrie).
« Inédits épigraphiques des fouilles anciennes et récentes à Tell Kazel », avec P. Bordreuil et E. Gubel, Semitica 45, 1996, 37-47.
Publication de petites inscriptions trouvées par la mission de l’université américaine de Beyrouth à Tell Kazel.
« Arwad cité phénicienne », dans Alle soglie della classicità. Il Mediterraneo tra tradizione e innovazione. Studi in onore di Sabatino Moscati, Istituto per la civiltà fenicia e punica, Rome, 1996, I, 63-72.
Étude monographique sur la cité phénicienne d’Arwad, en Phénicie du Nord (en face de la cité syrienne moderne de Tartous).
« Données nouvelles sur la culture des communautés chrétiennes syriaques du Kérala », avec A. Desreumaux et J. Thekeparampil, Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, juillet-octobre 1996, 915-934.
Présentation des résultats de la mission épigraphique française au Kérala (Inde) : étude d’inscriptions syriaques mais aussi de manuscrits.
1995
« Palmyre, une cité pour les nomades », dans La ville de 1200 avant J.-C. à l’Hégire, Semitica 43-44, 1995, 123-134.
A partir du vocabulaire relatif à la ville, à ses institutions et à ses réalités, en palmyrénien, une approche de la culture palmyrénienne. Ce vocabulaire est essentiellement d’origine grecque, sauf pour ce qui concerne la religion et le commerce.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 15 – 14 avril 2016
« La pénétration de la culture du Croissant fertile en Arabie : A propos des inscriptions nabatéennes », dans Présence arabe dans le Croissant Fertile avant l’Hégire, éd. H. Lozachmeur, ERC, Paris, 1995, 133-141.
Différents aspects de la pénétration de l’hellénisme en Arabie à l’époque gréco-romaine, dans le monde nabatéen et au-delà.
« Syro-Palestine et Jordanie », dans La civilisation phénicienne et punique. Manuel de recherches, Handbuch der Orientalistik I.20, Leyde/New-York/Cologne, 1995, 583-596.
Synthèse sur ce que l’on connaît de la présence phénicienne en Syrie, Palestine et Jordanie, problématique et bibliographie.
« Les Phéniciens dans leur contexte historique », I Fenici. Ieri, Oggi, Domani. Ricerche, scoperte, progetti, Actes du colloque organisé par l’Accademia dei Lincei, Rome, mars 1994, Rome, 1995, 55-64.
Réflexion sur les tendances de l’étude historique des Phéniciens, à partir d’une expérience personnelle.
« Quelques remarques sur l’onomastique des Phéniciens d’après les inscriptions grecques », Actes du IIIe Congrès International d’Etudes Phéniciennes et Puniques, Tunis 1991, Tunis, 1995, t. I, 203-210.
Étude de l’adaptation au monde de l’hellénisme par les Phéniciens à partir de l’onomastique qu’ils utilisaient dans les inscriptions : ils employaient en majorité des noms grecs et non de simples transcriptions. Les modes de traduction et d’adaptation de leur nom se font par assonance ou proximité de sens, ce qui entraîne des modes purement phéniciennes dans le choix des noms grecs.
« Un cratère palmyrénien inscrit : nouveau document sur la vie religieuse des Palmyréniens », Palmyra and the Arameans, ARAM 7, 1995, 153-163.
Editio princeps d’un cratère palmyrénien inscrit en pierre, utilisé lors de banquets religieux.
1994
« Tableau chronologique des attestations de Sumur/Simirra dans les textes historiques », Appendice III à L. Badre et al., « Tell Kazel (Syrie). Rapport préliminaire sur les 4e-8e campagnes de fouilles (1988-1992) », Syria 71, 1994, 353-356.
Diverses notices sur des manuscrits syriaques pour le Fichier des Manuscrits Moyen-Orientaux Datés (FiMMOD) édité par l’EPHE IVe section.
Fiches codicologiques sur des manuscrits syriaques datés.
1993
« Un autel à encens avec inscription syriaque au musée de Raqqa, Syrie », avec A. Abou Assaf, Semitica 41-42, 1993, 183-193.
Editio princeps d’un autel votif édessénien inscrit trouvé dans le Nord de la Syrie. C’est le premier exemple de ce type de monument, très courant à Palmyre, dans le royaume d’Edesse..
« Étude comparée de l’évolution des alphabets phénicien, israélite et judéen », Langues Orientales Anciennes Philologie et Linguistique 4, 1993, 1-30.
Étude de l’évolution de l’écriture alphabétique en Phénicie, à Samarie et dans le royaume de Juda et de la différenciation progressive des alphabets. Celui du royaume d’Israël présente des formes intermédiaires, mais se rattache incontestablement au monde hébreu.
1992
« Hébreu du Nord et phénicien : étude comparée de deux dialectes cananéens », Orientalia Lovaniensia Periodica 23, 1992, 89-126.
Étude sur la place de l’hébreu du royaume d’Israël (essentiellement attesté par les ostraca de Samarie et quelques graffiti de Kuntillet Ajrud) dans le continuum linguistique des langues du Levant au Ier millénaire et sur sa place par rapport au phénicien et à l’hébreu de Jérusalem.
« L’image des Phéniciens dans les romans grecs », Le monde du roman grec, Actes du colloque international tenu à l’Ecole Normale Supérieure (Paris décembre 1987), éd. M.-F. Baslez, Ph. Hoffmann et M. Trédé, Études de littérature ancienne t. 4, Paris, 1992, 189-197.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 16 – 14 avril 2016
Synthèse sur la présentation et l’image des Phéniciens dans les romans grecs qui datent du début de l’époque romaine. Il en ressort qu’ils continuent à véhiculer des stéréotypes remontant à Homère, bien loin des réalités de l’époque de leur rédaction. Les Phéniciens forment la parfaite image de l’autre, assez proche pour être compréhensible, mais dont les valeurs sont censées être aux antipodes de celles du monde grec.
1991
« Les derniers témoignages sur la langue phénicienne en Orient », Rivista di Studi Fenici 19, 1991, 3-21.
A partir d’un dossier épigraphique, numismatique et littéraire, essai de synthèse sur la fin de l’usage de la langue phénicienne en Orient, qui correspond, semble-t-il, au tournant de l’ère chrétienne.
« Un exemple d’intégration phénicienne au monde grec : les Sidoniens au Pirée à la fin du IVe siècle », avec M.-F. Baslez, Atti del II Congresso Internazionale di Studi Fenici e Punici, Rome 1987, Rome, 1991, t. I, 229-240.
Nouvelle datation au tout début de l’époque hellénistique et réexamen dans ce nouveau historique de l’inscription phénico-grecque du Pirée (RES 1215).
« Rôle de la langue et de l’écriture syriaques dans l’affirmation de l’identité chrétienne au Proche-Orient », Phoinikeia Grammata. Lire et écrire en Méditerranée, Actes du IXe Congrès du groupe de contact interuniversitaire d’études phéniciennes et puniques, Liège novembre 1989, Namur, 1991, 257-274.
« De l’oral à l’écrit : le bilinguisme des Phéniciens en Grèce », avec M.-F. Baslez, ibid., 371-386.
A partir des inscriptions honorifiques phéniciennes et grecques gravées par les Phéniciens en Grèce, étude du mode de travail et d’élaboration de ces documents à valeur juridique.
« Note sur l’origine du manuscrit syriaque 366 de la Bibliothèque Nationale de Paris », Vetus Testamentum 41, 1991, 119-121.
« Notes sur quelques stèles provenant du tophet de Carthage (II) », avec F. Bron, Semitica 40, 1991, 55-68.
Corrections apportées aux lectures du CIS à partir d’un lot de photos nouvelles.
« Un petit autel votif palmyrénien », Semitica 40, 1991, 83-87.
Editio princeps d’un autel votif palmyrénien inscrit nouvellement trouvé et portant une formule inédite.
« Les Arabes en Arabie du Nord et au Proche-Orient avant l’Hégire », L’Arabie antique de Karib’îl à Mahomet, Revue du Monde Musulman et de la Méditerranée no 61 (1991-3), 37-43.
1990
« Karmelos », Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae V, Zurich/Munich, 1990, 968-969 et pl. 612.
Présentation et mise en contexte historique des représentations figurées du dieu Carmel, lié à la montagne du même nom.
« L’inscription gréco-phénicienne de l’Asklépieion de Délos », avec M.F. Baslez, Semitica 38, 1990, Hommages à Maurice Sznycer t. I, 27-37, pl. III.
Nouvelle lecture, redatation et réinterprétation de cette inscription publiée entre les deux guerres.
« Un bas-relief de style palmyrénien inédit », Syria 67, 1990, 183-187.
Editio princeps d’un bas-relief palmyrénien inscrit nouvellement trouvé.
1986
« Un ex-libris autographe du savant orientaliste Claude Hardy », Scriptorium, Revue internationale des études relatives aux manuscrits 40, 1986, 120-122, pl. 8.
Un ex-libris dans un manuscrit syriaque de la Bibliothèque nationale de France.
1985
« Note sur l’histoire du monastère de Saint-Gabriel de Qartamin », Le Muséon 98, 1985, 95-102.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 17 – 14 avril 2016
Informations sur l’histoire et la situation à la fin du XIXe siècle de ce monastère du Tur Abdin, un des plus importants de la communauté syro-orthodoxe, provenant du ms BnF syr. 375.
Travaux de bibliographie et outils pour la recherche
Chapitre « L’épigraphie sémitique », dans P. Petitmengin et alii (éd.) Guide de l’épigraphiste :
– 2e édition, Paris, PENS, 1989
– 3e édition refondue, Paris, PENS, 2000, p. 303-320 et mises à jour annuelles sur le site web de l’ENS (http://www.antiquite.ens.fr/txt/dsa-publications-guidepigraphiste-fr.htm).
– 4e édition refondue, Paris, éditions Rue d’Ulm, 2010, p. 306-321.
Chapitre « Syriaque » dans A. Berthier, Manuscrits, xylographes, estampages : les collections orientales du département des Manuscrits, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2000, p. 51-54.
Collaboration au volume de A. Desreumaux, Répertoire des Bibliothèques et des Catalogues de manuscrits syriaques, éd. du CNRS, Paris, 1991, 285 pages.
« Fonds syriaque », Sources de l’Histoire du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord dans les Archives et Bibliothèques françaises, t. 2 Bibliothèque Nationale, UNESCO, Munich/New-York/Londres/Paris 1984, 311-313.
Collaboration au Catalogue topographique de la Photothèque du Service d’Architecture Antique t. III : Antiquités Nationales, Paris, 1980.
Comptes-rendus
36 comptes-rendus parus et 8 sous presse dans Syria, Revue de l’histoire des Religions, Revue des études augustiniennes, Revue des études juives, Journal of Near Eastern Studies, Journal of the American Oriental Society, Journal asiatique, Abstracta Iranica, Bulletin des Etudes Orientales, Histara, Orientalistische Literatur Zeitung…
Traduction
Chapitre de J. Renger, « L’économie et la société », dans L’Orient ancien, Histoire et Civilisations, édité par B Hrouda, Bordas, Paris, 1991, p. 187-215 (traduction du volume depuis l’allemand coordonnée par J. Bottéro).
Publications destinées à un public non spécialisé
« Phoenician Alphabet Diffusion », Tyr Day, Washington, sous presse.
« La genèse de l’alphabet », Ve forum des cités phéniciennes et puniques, Institut de recherches sur la civilisation phénicienne, sous presse.
« Syriac Inscriptions in Syria », dans One hundred sites tell us the history of Syria, Y. Kanjou & A. Tsuneki (éd.), Tsukuba University, Japon, sous presse.
« Des sacrifices d’enfants chez les Puniques ? » et « Langue et écriture punique », dans Carthage-Tunis, Les Collections de l’Histoire, no 70, janvier 2016.
« Ici commence l’histoire », dans Le Proche-Orient de Sumer à Daech, Les Collections de l’histoire no 69, octobre 2015, p. 10-15.
« Les Églises syriaques, histoire et tradition », Diplomatie 75, juillet-août 2015, 57-61.
« Histoire de l’Eglise d’Irak », deux encadrés sur Bar Hebraeus et l’écriture syriaque et 9 notices de manuscrits pour le livre de l’exposition Grandes heures des manuscrits irakiens, Archives nationales, mai-août 2015, Paris, les éditions du net, p. 51-53, 189-190, 227, 314-315, 316, 320-322.
Encadrés « Qui a rédigé la torah » et « Moïse a-t-il existé ? », L’histoire 407, janv. 2015, p. 11 et 13.
« Le massacre des chrétiens d’Orient », L’Histoire 405, novembre 2014, p. 8-16.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 18 – 14 avril 2016
« Le financement de la recherche en sciences humaines en France », Les essentiels de Maqalid 4, septembre 2014, p. 87-96.
« L’écriture au Proche-Orient. De la naissance de l’écriture à l’écriture de la Bible », Hors-série Le Monde de la Bible, Trésors du musée Bible et Terre Sainte, oct.-nov.-déc. 2013, p. 12-28.
« Les manuscrits syriaques » et Notices sur deux manuscrits syriaques (Aix en Provence, Nîmes) dans le catalogue de l’exposition Le goût de l’Orient à Aix-en-Provence, Milan, Silvana Editoriale 2013, p. 72-74.
« Palmyre et Nabatène dans le Proche-Orient romain », L’album du musée, Paris, Institut du monde arabe – Somogy, 2012, p. 60-63.
« Les inscriptions : un témoignage des relations dans la Méditerranée phénico-punique », Actes du colloque Les Phéniciens dans la Méditerranée. UNESCO, mars 2009, Paris, Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, sous presse.
« Au carrefour des empires », et « Au pays des premiers chrétiens » et encadré, Dossier sur la Syrie, L’histoire 375, mai 2012, p. 44-45 et 50-56.
Notices pour le Encyclopedic Dictionary of the Syriac Heritage, Gorgias Press, Pistickaway, 2011 (J.-B. Chabot, F. Nau, R. Duval, A. Guillaumont, R. et F. Graffin).
« Histoire de la Syrie », Les Hauts lieux de la Syrie antique, Hors-série Le Monde de la Bible/La Croix, automne 2010, p. 22-29.
Révision de cartes et rédaction de plusieurs encadrés pour l’Atlas de la Méditerranée, édité par la revue L’histoire, Paris, mai-juin 2010, p. 12-17.
« Les origines apostoliques de l’Eglise syriaque », La terre sainte 605, janv.-fév. 2010, p. 22.
« Vers la Terre Promise », Les collections de l’Histoire 46 Les grandes migrations, janvier 2010, 18-19.
Coordination du numéro sur Hatra dans les Dossiers d’archéologie, 334, juillet-août 2009, et rédaction de « Pourquoi Hatra ? », p. 2-3.
« L’adoption de l’araméen, un choix décisif », Le Monde de la Bible, 187, janvier-février 2009, 42-43.
Coordination d’un dossier sur les chrétiens d’Orient et rédaction d’un article « Tout commence à Édesse », L’histoire 337, décembre 2008, 43-52.
« Un moine mongol à la cour de Philippe le Bel », Le monde de la Bible 184, juillet-août 2008, 40-41.
Notices « Ernest Renan et l’archéologie phénicienne », « Biographie de Melchior de Vogüé », « Travaux de Melchior de Vogüé », « Travaux archéologiques de René Dussaud », Catalogue de l’exposition Archéologie, voix de la gloire. Pionniers et protagonistes de l’archéologie syrienne, dans le cadre des manifestations « Damas 2008, Capitale Culturelle du monde arabe », 2008.
« Qui étaient les Phéniciens ? », Actes du colloque Les Phéniciens dans la Méditerranée. Institut de monde arabe, novembre 2007, Paris, Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, 2008, 171-178.
« Histoire des Phéniciens » et « Arwad » catalogue de l’exposition La Méditerranée des Phéniciens : de Tyr à Carthage à l’Institut du Monde arabe, Paris, IMA-Somogy, 2007, 33-37 et 267.
Rédaction de 5 chapitres (Le roi bâtisseur, L’expansion coloniale, La naissance de l’alphabet, Oral et écrit, La littérature narrative) dans le livre Les débuts de l’histoire, Paris, éditions de la Martinière, 2008.
« Des dieux qui font et défont les rois : les rois du Levant et leurs dieux au Ier millénaire av. n. è. », Religion et histoire ancienne 13, mars-avril 2007, 53-57.
« Les manuscrits syriaques », Bulletin de l’Association Bible et Terre Sainte 13, janvier 2007, 2-5.
« Les Eglises syriaques du Kérala », avec H. Suermann, dans Ph. Brizard éd., Les Eglises orientales. 100 ans de l’oeuvre d’Orient, Paris, 2006.
« Les manuscrits syriaques », dans Les trésors manuscrits de la Méditerranée, Dijon, éd. Faton, 2005, p. 140-155.
« La première inscription araméenne du Liban », dans P.-L. Gatier et L. Nordiguian, Yanouh et le Nahr Ibrahim. Nouvelles découvertes archéologiques dans la vallée d’Adonis, Catalogue de l’exposition à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, déc. 2005, Beyrouth, Presses de l’USJ, 2005, p. 30.
Coordination du numéro sur L’Arabie chrétienne dans les Dossiers d’archéologie 309, déc. 2005-janv. 2006 et rédaction des articles « Les martyrs de Najrân » p. 62-63, « Édesse » p. 74-75 et « Les chrétiens du Proche-Orient face à l’islam », p. 96-103.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 19 – 14 avril 2016
« Saint Thomas et l’Eglise du Malabar : traditions et réalités d’aujourd’hui », Bulletin de l’Association Bible et Terre Sainte 10, septembre 2005, 2-5.
Notices (Amrith, Araméennes (Langue et civilisation), Arwad, Ashdod, Bétyle, Damas, Écriture alphabétique, Jaffa, Megiddo, Philistins, Royauté ouest-sémitique, Salomon, Samarie, Syriaque (Langue), Syrie) dans le Dictionnaire de l’Antiquité, s. dir. Jean Leclant, Paris, PUF, 2005.
« La naissance de l’écriture arabe », dans L’art de l’écriture (encyclopédie par fascicules), Paris, Fabbri, 2004, 157-162.
« L’araméen, des royaumes, une langue » et « Israël et Juda : deux petits royaumes du Proche-Orient », Le Proche-Orient ancien, Les collections de l’Histoire, no 18, janvier 2004.
« L’hébreu et l’araméen : langue de l’Elu, langue de l’Autre », Les cahiers de Science & Vie, no 75, juin 2003 : La Bible face aux archéologues, 56-60 (traduction espagnole « El hebreo y el araméo », DYNA (Órgano Oficial de la Federación de Asociaciones de Ingenieros Industriales de España), novembre 2004, 32-34.
« Bible : le rôle fondateur d’Abraham et de Moïse », Histoire du christianisme Magazine, 15, mars 2003, 46-49.
« Qui a écrit la Bible ? », L’Histoire 274, mars 2003, p. 72.
« Les Phéniciens et la Méditerranée occidentale », catalogue de l’exposition L’Algérie des royaumes numides, dans le cadre de l’année de l’Algérie, Musée de Rouen, 2003, 48-49.
« Les manuscrits syriaques », Catalogue de l’exposition Icônes arabes. Art chrétien du Levant à l’Institut du Monde Arabe, printemps 2003, B12-B13.
« David : une image emblématique de la royauté proche orientale », Le monde de la Bible, 148, janvier 2003, 26-29.
« Les mystères du premier alphabet », Sciences et Vie Hors-série, 219, juin 2002, p. 58-67.
« Les Phéniciens ou la splendeur de Tyr », L’Histoire 265, mai 2002, p. 40-45.
« Dans l’Orient syriaque : Chrétiens depuis deux mille ans », Le monde de la Bible, 141, mars 2002, p. 38-43 (traduction italienne dans Il mondo della Bibbia 67, mars-avril 2003, p. 26-31).
« Les textes relatifs aux cèdres du Liban dans l’Antiquité », Archaeology and History in Lebanon, 13, automne 2001, 14-22.
« Les premiers alphabets », Du signe à l’écriture, dossier Pour la science, hors-série no 33oct.2001/janvier 2002, p. 34-35, traduit en italien.
« La vraie histoire de la Bible », Vérité et légendes : La Bible, Les collections de l’Histoire, H.S. no 13, octobre 2001, p. 8-15.
« Les manuscrits syriaques », catalogue de l’exposition L’art du livre arabe, du manuscrit au livre d’artiste, Bibliothèque nationale de France, 2001, p. 30-31 et notices p. 30, 71, 103.
« La rédaction de la Bible à l’époque perse », avec P. Bordreuil, Le monde de la Bible 137, septembre 2001, p. 25-27 (traduction italienne dans Il mondo della Bibbia 66, janvier-février 2003, 14-17), article republié dans le hors-série 2006 «Naissance de la Bible, une écriture au fil des siècles» et repris dans le hors-série « La naissance de la Bible », automne 2012 p. 40-45.
« La révolution alphabétique », Les dossiers d’archéologie 260 , février 2001, p. 40-43.
« Le cèdre a une patrie : le Liban », L’Histoire 248, novembre 2000, p. 20-21.
« Un prosélytisme juif ? le cas de Najran », L’orient de Jésus à Mahomet. Le monde de la Bible, 129, septembre-octobre 2000, p. 34-35.
« La culture juive de Mahomet », dans le dossier « Juifs et Arabes d’Abraham à nos jours », L’Histoire 243, mai 2000, p. 36-39.
« Manuscrit syriaque sur parchemin », dans D. Thibault et S. Breton-Gravereau, L’aventure des écritures. Matières et formes, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1998, no 96.
« Le sarcophage d’Ahirom. Aux origines de l’alphabet » et « Sidon. La mémoire des nécropoles », avec P. Bordreuil, dans Liban. Trésors du pays des cèdres à l’Institut du Monde Arabe, Archéologia Hors-Série no 10, novembre 1998, p. 24-31 et 38-43.
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 20 – 14 avril 2016
« Le Liban à l’âge du Fer », « Origine et développement de l’alphabet phénicien » et « La légende de Kadmos et d’Europe » dans Liban. L’autre rive, catalogue de l’exposition de l’Institut du Monde Arabe, IMA-Flammarion, 1998, p. 100-110, 122-124 et 174.
« Langue et écritures syriaques », Version Originale. Le trimestriel de réflexion, n° 7 : Moyen-Orient : la paix est-elle possible ?, avril 1998, p. 331-333.
« L’apparition de l’alphabet », L’archéologue, no 33, décembre 1997-janvier 1998, p. 46-50.
« L’écriture alphabétique » et « L’abbé Barthélémy, déchiffreur d’alphabets oubliés », dans A. Berthier et A. Zali, L’aventure des écritures. Naissances, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1997, p. 90-93 et 166-169.
« La religion phénicienne », dans Encyclopédie des religions, s.d. F. Lenoir et Y. Tardan-Masquelier, Bayard, Paris, 1997, I, 95-97.
« Chrétiens martyrs dans l’Arabie heureuse », avec J. Beaucamp et Ch. Robin, L’Histoire 207, février 1997, 66-69, repris et adapté dans les Collections de l’Histoire no 30, janvier 2006,
« Quand les voyageurs s’appelaient Ulysse et Cléopâtre », L’Histoire 196, 1996, 16-18.
« Documents nestoriens d’Asie centrale », notice pour le catalogue de l’exposition La Sérinde, terre du Bouddha, Grand-Palais, Paris, automne 1995, 79-80.
« Les royaumes de Tyr et de Sidon dans la Bible », dans Le Monde de la Bible 93, juillet-août 1995, 18-19, repris dans Le monde de la Bible, Gallimard, sous presse.
« Les quatre cents tablettes d’Ougarit », L’Histoire 185, 1995, 8-9.
« Palmyre », Arts et Vie, mars-avril 1994, 2-6.
« Carthage la bien-aimée », L’Histoire 176, 1994, 70-71.
Chapitre « L’invention de l’alphabet » et diverses notices sur des tablettes ougaritiques dans le catalogue de l’exposition Syrie, Mémoire et Civilisation, Institut du Monde Arabe, Paris, 1993.
« Un nouveau bas-relief votif de Palmyre au Musée des Beaux-Arts de Lyon », en collaboration avec H. Lozachmeur, Bulletin des Musées et Monuments Lyonnais 1993-2, 4-11.`
« La langue et l’écriture palmyrénienne », Le monde de la Bible, janvier-février 1992, 39.
« Naissance de l’alphabet », L’Histoire 156, juin 1992, 16-21. Une version révisée est parue dans le no 29 des Collections de l’Histoire, octobre 2005, 39-45 et a été republiée dans L’écriture. Des hiéroglyphes au numérique, coll. Tempus, Paris, Perrin, 2007p. 54-64.
« Un bas-relief palmyrénien au Musée des Beaux-Arts de Lyon », Bulletin des Musées et Monuments Lyonnais n° 3, 1990, 2-5.
« Les sacrifices d’enfants chez les Carthaginois », L’Histoire 125, 1989, 74-76.
« Les Phéniciens vus par les Grecs », Dossiers Histoire et Archéologie 132, 1988, 46.
« Les Phéniciens ont-ils découvert l’Amérique? », L’Histoire 114, 1988, 90-92 repris et revu sous le titre « Le miracle phénicien », dans 3000 ans sur la mer, Les collections de L’Histoire, H.S. no 8, juin 2000, p. 16-17.
« Achab, le roi maudit d’Israël », L’Histoire 43, 1982, 30-41, repris sous le titre « Achab roi infidèle ou tolérant? », dans Israël, de Moïse aux accords d’Oslo, Point-Histoire, Le Seuil, 1998, 83-100 et sous forme révisée « Achab, le roi maudit d’Israël », Vérité et légendes : la Bible, Les collections de l’Histoire, H.S. no 13, octobre 2001, p. 50-53.
Chapitres 1 à 6 sur les apports de l’antiquité dans Racines et Ruptures, manuel d’histoire de Seconde, Magnard, Paris, 1981, 6-35.
Autres médias
– Article pour le site internet de Clio : « Qui étaient les Phéniciens ? », mis en ligne en mars 2001 (http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/qui_etaient_les_pheniciens_.asp).
– Introduction sur l’alphabet et commentaire hypertexte de deux documents phéniciens pour un disque multimédia « L’aventure des écritures », édition BnF-RMN 2002. Version révisée mise en ligne http://classes.bnf.fr/ecritures/arret/lesecritures/phenicie.
– Ajouts bibliographiques annuels au chapitre « Epigraphie sémitique » du Guide de l’épigraphiste (http://www.antiquite.ens.fr/txt/dsa-publications-guidepigraphiste-fr.htm).
Publications de F. Briquel-Chatonnet – 21 – 14 avril 2016
– Réflexions sur « Les origines d’Israël replacées dans leur contexte régional » pour le site web du Monde de la Bible, mis en ligne le 5 février 2007
(http://www.mondedelabible.com/article/index.jsp?docId=2294350)
– Article pour le site web de Clio « La religion des Phéniciens, sémitique et poliade », mis en ligne en août 2007 http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/la_religion_des_pheniciens_semitique_et_poliade.asp
– Article « Abraham une figure du croyant dans la littérature syriaque » pour le site web du Cercle syriaque, mis en ligne en septembre 2009 (http://www.cerclesyriaque.fr/)
– « Face aux risques, en mission à l’étranger », Sécurité de l’information no 10, décembre 2010, .
– Article « Les églises syriaques. Approche historique », OEuvre d’Orient (http://www.oeuvre-orient.fr/2013/01/11/les-eglises-de-tradition-syriaque-approche-historique-francoise-briquel-chatonnet/).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s