La lettre d’information de Canal Académie – n°453

EDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,

En septembre dernier, Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, a publié un ouvrage dans lequel, posant le triste constat d’une “société à bout de souffle, désenchantée et plutôt fière de l’être”, elle s’interroge sur les antidotes à apporter à cette sorte de dépression collective.

La tâche est pour le moins délicate car, comme elle l’observe, “les interdépendances croissantes paralysent les États et semblent condamner toute action à l’impuissance”. Toutefois, forte de son expérience comme titulaire de la chaire “Etudes juridiques comparatives et internationalisation du droit” au Collège de France, elle propose une solution inédite : “mobiliser les forces imaginantes du droit” pour surmonter les écueils qui jalonnent aujourd’hui la mondialisation.

L’originalité de la démarche tient à sa méthode : non pas imaginer un improbable gouvernement mondial, mais jouer des vents contraires qui agissent dans le monde – telles par exemple les demandes de sécurité et de liberté ou encore d’innovation et de conservation – pour parvenir à suivre un cap bénéfique dans l’océan tumultueux de la mondialisation.

Afin de poursuivre cette réflexion sur la mondialisation, nous vous proposons cette semaine une série d’émissions et d’interventions consacrées aux écueils, défis et opportunités que recèle ce phénomène. Vous y reconnaîtrez notamment les voix de Jean Baechler, Raymond Barre, Pierre Bauchet, Gabriel de Broglie, Jacques de Larosière, Thierry de Montbrial, Michel Pébereau ou encore Georges-Henri Soutou.

Bonne écoute !

Jean-Robert PITTE
Président de Canal Académie

(1) Aux quatre ventes du monde. Petit guide
de navigation sur l’océan de la mondialisation
par Mireille Delmas-Marty, Editions du Seuil, septembre 2016, 149 p., 17 €

Le Gros plan de la semaine
Canal académie

Sortir de la mondialisation “Pot au noir”

« Qu’il s’agisse des Etats, d’une région partiellement intégrée comme l’Europe, ou a fortiori de la planète, la gouvernance du monde semble prise dans un tourbillon de vents contraires, tournoyant sur place au lieu d’indiquer une quelconque direction. La mondialisation serait-elle arrivée dans une sorte de « Pot au noir” où elle perdrait toute capacité de décision, annonçant un basculement sans retour ?
Bien connu des navigateurs et des pilotes d’avions, le Pot au noir se rencontre au milieu des océans, sous les latitudes équatoriales, dans la zone intertropicale où viennent se heurter les alizés venus des deux hémisphères. Ce terme, inventé à l’époque des grandes navigations, évoque le ciel noir des grains d’orage où l’on se sent comme dans un piège. On passe subitement du calme plat à des ventes soufflant dans toutes les directions avec des orages très violents.
[…] Sur l’océan de la mondialisation, les signaux d’alerte se multiplient à un rythme accéléré depuis le début du XXIe siècle. […] Sans vouloir pousser la métaphore trop loin, on peut supposer que des vents contraires tourbillonnent tant au niveau des Etats qu’en altitude, au niveau des organisations supranationales, mais que les vents dominant ne sont pas nécessairement les mêmes. »

Mireille Delmas-Marty in Aux quatre ventes du monde. Petit guide de navigation sur l’océan de la mondialisation, Editions du Seuil, septembre 2016, 149 p., 17 €.
Canal académie
Affinités électives
Affinités électives Guide de navigation sur l’océan de la mondialisation
Entretien avec Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
Depuis plus d’une décennie, les avis de tempêtes se multiplient sur l’océan tumultueux de la mondialisation, prenant la forme d’autant de crises dont on peut légitiment craindre qu’elles ne conjuguent leurs effets dévastateurs. Crise sécuritaire avec l’apparition du terrorisme sans frontières, crises financières devenues mondiales, crises sanitaires et, comme on l’observe actuellement, crises migratoires, sans oublier l’ombre portée sur la planète entière par le dérèglement climatique. Dans ce déchainement de forces, les acteurs de bonne volonté paraissent impuissants tant ils sont devenus interdépendants. Peut-être parce qu’il leur manque les cartes et les boussoles leur permettant de naviguer dans la mondialisation. Ce sont ces instruments que proposent d’apporter l’ouvrage de Mireille Delmas-Marty, spécialiste de l’internationalisation du droit, en recourant, précisément, aux “forces imaginantes du droit” (Aux quatre vents du monde, Edition du Seuil, septembre 2016). Son idée phare : ne pas nier les contradictions et les tensions à l’œuvre dans la mondialisation, mais identifier les principes permettant de les apaiser.
Les affinités électives
Pour aller plus loin
plus loin Réflexions sur l’Histoire de la mondialisation
Par Jacques de Larosière, membrede l’Académie des sciences morales et politiques
Jacques de Larosière, ancien directeur général du FMI puis gouverneur de la banque de France, nous livre ses réflexions sur l’histoire de la mondialisation de 1850 à nos jours.
Les affinités électives
Affinités électives Georges-Henri Soutou : Le nouveau système international
Une communication à l’Académie des sciences morales et politiques
Le 6 juin 2011, Georges-Henri Soutou, spécialiste de l’histoire des relations internationales, a prononcé une communication intitulée « le nouveau système international », devant ses confrères de l’Académie des sciences morales et politiques. Invitant à une réflexion sur le rôle des Etats dans la mondialisation actuelle, il distingue deux sphères, celle des relations internationales et celle des relations transnationales. Après la guerre froide, quels équilibres, quelles relations bipolaires, quelles confrontations ou quelles coopérations faut-il désormais envisager ?
Les affinités électives
Affinités électives La mondialisation du droit : vers une communauté de valeurs ?
Par Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
Juriste, professeur au Collège de France, Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, s’interroge devant ses confrères de l’Académie, le 7 juillet 2008, sur le rôle du droit dans l’émergence d’une communauté mondiale de valeurs : « Si imparfait soit-il, le droit reste indispensable pour que la communauté née de la mondialisation ne soit pas seulement subie sous l’empire de la peur, mais pensée et construite comme une communauté de destin ».
Les affinités électives
Affinités électives Doit-on craindre la mondialisation ?
Entretien avec Raymond Barre et Jacques de Larosière
Pourquoi dit-on que la mondialisation est inéluctable ? Peut-on aboutir à une mondialisation « heureuse », ou du moins, économiquement et socialement efficace ? La mondialisation induit-elle forcément un creusement des inégalités ? Réponses avec Raymond Barre et Jacques de Larosière.
Les affinités électives
Affinités électives “Qu’est-ce qu’une puissance au XXIe siècle ?” par Thierry de Montbrial
Retransmission de l’intervention de l’académicien en séance
Le lundi 7 janvier 2013, Thierry de Montbrial, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, directeur général de l’IFRI, a prononcé une communication intitulée, « Qu’est-ce qu’une puissance au XXI e siècle ? »Écoutez l’intervention de l’académicien spécialiste des relations internationales comme si vous assistiez à la séance hebdomadaire de l’Académie des sciences morales et politiques.
Les affinités électives
Affinités électives Droit et mondialisation, entretien avec Mireille Delmas-Marty : nourrir l’idée de bien commun
Les réflexions de Mireille Delmas-Marty dans son ouvrage Vers une communauté de valeurs ?
Pour la juriste Mireille Delmas-Marty, professeur honoraire au Collège de France, il convient d’élaborer une communauté de valeurs communes à l’ensemble des Etats de la planète. Mais somment concilier diversité des cultures et opposition des intérêts dans le cadre de la mondialisation ? Qu’avons-nous en commun à défendre ? Que nous reste-t-il en dehors des affrontements, de la violence et de l’intolérance ? Sur quel bien commun sommes-nous capables de nous entendre à l’échelle mondiale ? Les esquisses des forces du droit de demain, par Mireille Delmas-Marty.
Les affinités électives
Affinités électives Les “attracteurs planétaires” et la mondialisation par Jean Baechler
Une communication donnée à l’Académie des sciences morales et politiques
Jean Baechler s’interroge dans cette communication sur les attracteurs de la mondialisation, un phénomène réel et irréversible, et il prend la peine de définir chacun de ces mots. La mondialisation est une réalité nouvelle qui s’impose comme une contrainte permanente. Quels problèmes nouveaux et quelles solutions inédites génère-t-elle ? Écoutez-le grâce à la retransmission de cette séance du lundi 17 décembre 2012 devant les membres de l’Académie des sciences morales et politiques.
Les affinités électives
Affinités électives La mondialisation de l’inégalité, niveaux de vie, pauvretés, une évolution paradoxale
Une communication de François Bourguignon à l’Académie des sciences morales et politiques
En matière d’inégalité mondiale des niveaux de vie, une évolution apparemment contradictoire a eu lieu au cours du dernier quart de siècle. D’une part, l’inégalité mondiale, c’est-à-dire entre les citoyens du monde, a diminué très significativement. D’autre part, l’inégalité a augmenté dans un grand nombre de pays, et en particulier les pays développés. Dans les deux cas, il s’agit d’une rupture historique. Qu’y a-t-il derrière cette évolution ? Ecoutez l’analyse proposée par François Bourguignon, consultant auprès de nombreux organismes internationaux, auteur de travaux sur la redistribution des revenus. Il a donné sa communication le lundi 8 octobre devant les membres de l’Académie des sciences morales et politiques réunis en séance.
Les affinités électives

Pour aller plus loin (suite)
La langue française face à la mondialisation
par Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut de France, de l’Académie française
Ecoutez la communication de Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut, présentée devant l’Académie nationale de médecine le 20 décembre 2005, consacrée à la situation de la langue française dans le monde, face à la mondialisation. Une situation pas aussi désespérée qu’on l’entend dire…
Les affinités électives
« Résister, responsabiliser, anticiper » : un livre de Mireille Delmas-Marty
Que peut le droit ? face à la mondialisation.
Comment humaniser la mondialisation ? L’académicienne s’interroge sur le droit et les effets de la mondialisation et la judiciarisation du droit des droits de l’homme. À mesure que le droit se transforme est-ce qu’il s’améliore pour autant ? Elle défend, parmi ses propositions ambitieuses, « l’idée d’une souveraineté solidaire des États au lieu d’une souveraineté solitaire. » Une utopie qu’elle croit réaliste.
Les affinités électives
La régulation européenne, un modèle original
par Pierre Bauchet, membrede l’Académie des sciences morales et politiques
Comment sont nées les politiques d’intervention ? Pourquoi la France et l’Europe ont-elles pris des voies différentes de l’américaine ? Pierre Bauchet, éminent spécialiste de la régulation, vient de publier un ouvrage Régulation et Mondialisation, le modèle américain revu par l’Europe. Il rappelle dans cette émission l’historique des politiques de régulation, explique pourquoi la mondialisation rend la régulation indispensable et termine en comparant les politiques d’intervention française et européenne.
Les affinités électives
Raymond Barre : La France et la mondialisation
Entretien avec Raymond Barre, ancien Premier ministre
Raymond Barre, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, ancien premier ministre (1976-1981) sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, a la réputation de « meilleur économiste de France ».
Ecouter l’émission
La mondialisation selon Michel Pébereau : une obligation !
Elle est indispensable mais avec de nouvelles conditions de coopération et de régulation
Michel Pébereau, président du Conseil d’administration de BNP Paribas, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, a proposé, le lundi 27 juin 2011, une réflexion sur le thème de la mondialisation et sur les nécessités et contraintes qu’elle engendre. Réfléchissant aussi à la place de la France, il se montre optimiste, mais insiste sur les conditions qui permettront de relever le défi.
Ecouter l’émission
Quelle mondialisation économique pour le XXIe siècle ?
Avec Pierre Bauchet, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
Pierre Bauchet, économiste, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, analyse l’activité des grandes multinationales et revient sur le besoin de régulation de notre société actuelle. Quel est le visage et la morale de la mondialisation économique en ce début de XXIe siècle ?
Ecouter l’émission
Histoire de la mondialisation en Europe
avec Jacques Barrot et Jacques de Larosière
Après une première phase d’expansion entre 1850 et 1914, la mondialisation reprend ses droits depuis les années 1970. Comment se place l’Europe dans cette nouvelle configuration ? Réponse avec Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne, et Jacques de Larosière, conseiller auprès de BNP-Paribas, ancien directeur général du FMI.
Ecouter l’émission
Echos de la Coupole
“Une voie française dans la mondialisation”
Communication de M. Philippe d’Iribarne, directeur de recherche au CNRS en séance de l’Académie des sciences morales et politiques, le 21 janvier 2013. Echos de la Coupole
Auteur, entre autres livres, de Cultures et mondialisation (1998), Penser la diversité du monde (2008) ou L’épreuve des différences (2009), Philippe d’Iribarne s’interroge sur les causes de la difficulté des Français à se positionner dans la mondialisation. Constatant le fort attachement des Français à une « éthique de l’honneur » d’origine aristocratique, il remarque que celle-ci peut tout aussi bien conduire à l’accomplissement de grandes œuvres collectives qu’au repli sur soi lorsqu’elle est contrariée. Une conviction qui le conduit à recommander de proposer à nos compatriotes « de grandes œuvres qui mobilisent l’honneur conquérant, avec les atouts qui lui sont associés : une grande capacité de combinaison d’autonomie et d’allégeance à quelque chose de grand, précieuse dans un monde turbulent et une capacité à se dévouer au bien public ». Une intervention qui n’est pas sans rappeler le mot du général de Gaulle lorsqu’il affirmait que « la France ne peut être la France sans la grandeur ».
Ecouter l’émission
Robert Werner lit les poètes
Les séparés, un poème de Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
Lecture par Robert Werner Poesie
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Les séparés, poème déchirant consacré à la profonde détresse des amants séparés ou délaissés et à la cruauté des ruptures.
Ecouter l’émission
Sur l’Agenda des Académies :
Académie des sciences
13 décembre
« Les multiples facettes de Lavoisier » 5 à 7 de l’Académie des sciences – Cycle Histoire et philosophie des sciences. De 17h00 à 19h00, dans la Grande salle des séances de l’Institut de France – Inscription obligatoire avant le 12 décembre 2016. En savoir plus : http://www.academie-sciences.fr.

Académie des inscriptions et belles-lettres
8 et 9 décembre
« L’arbre en Asie » Colloque international en collaboration avec la Société asiatique et l’INALCO CERLOM. Jeudi 8 décembre 2016 à l’INALCO, salle des conseils. Vendredi 9 décembre 2016 à l’Académie des inscriptions et belles lettres. En savoir plus : http://www.aibl.fr.

Académie des sciences morales et politiques :
9 janvier
« Quelles sont les réformes indispensables et urgentes pour rapprocher rapidement et durablement nos performances de celles de l’Allemagne en matière d’emploi, de compétitivité, et de finances publiques ? ». Communication de Denis Kessler, membre de l’Académie. En savoir plus : http://www.asmp.fr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s