[Vrin] Nouvelle collection – Problèmes de la raison

https://mail.google.com/_/scs/mail-static/_/js/k=gmail.main.fr.rcSRkHT6CLk.O/m=m_i,pdt,t/am=IIsTB5D_9_1BnAwAutKJCrPvm28-tY997vnv_QGCQj4B_2_2_xD_xi5qoQ/rt=h/d=1/rs=AHGWq9DuS2rvN6CFLLuTUnGgzKYBkzgOsghttps://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&view=bsp&ver=ohhl4rw8mbn4https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&view=bsp&ver=ohhl4rw8mbn4

[Vrin] Nouvelle collection – Problèmes de la raison

x

Librairie Philosophique J. Vrin <contact@vrin.fr> Se désabonner

11:34 (Il y a 2 heures)
À moi

bannierevrin
Présentation de la collection « Problèmes de la raison »

Lorsque Husserl, dans la Krisis, parle après Kant des « problèmes de la raison », il n’assigne pas seulement un certain horizon théorique à la philosophie : il stipule qu’une recherche consciente d’elle-même et pleinement inscrite dans notre temps doit néanmoins s’imposer un détour par l’étude d’une modernité dans laquelle ces problèmes sont apparus pour eux-mêmes. La philosophie de la connaissance, de même qu’une raison pratique assurée de ses tâches, requièrent la compréhension d’une histoire dans laquelle l’époque qui va de la fin de la Renaissance à la fin des Lumières joue un rôle essentiel. Plus qu’une période, cette époque définit au fond le site dans lequel ont été dégagés les problèmes s’imposant à l’exigence rationnelle.

Les ouvrages qui paraîtront dans la présente collection ne se limiteront pas aux thèmes que Husserl avait en vue ; pas davantage n’illustreront-ils la conception téléologique de l’histoire de la philosophie que la Krisis devait justifier. Mais ils porteront témoignage, lorsqu’il y aura lieu, de ce même fait théorique : dans un certain nombre de cas, l’invention conceptuelle des auteurs contemporains s’arme d’une référence essentielle à l’âge classique au sens large, qui sert la formulation, voire la prise de conscience des diverses dimensions des problèmes actuels.

Chaque volume comportera donc deux volets diversement articulés. D’une part, en se conformant aux méthodes rigoureuses de l’histoire de la philosophie, on suivra l’élaboration d’un concept, d’une notion ou d’un domaine qui reçoivent une nouvelle expression rationnelle à l’époque moderne. D’autre part, au lieu de suivre les transformations de ces savoirs au-delà de l’âge classique, on montrera comment des figures éminentes de la pensée contemporaine ont eu besoin de cette référence à l’âge classique pour donner corps à leurs propres contributions.

Ainsi verra-t-on in concreto à quel point l’invention philosophique est liée à un certain usage de l’histoire de la philosophie.

Raphaële Andrault
La raison des corps
Mécanisme et sciences médicales
Vrin, collection « Problèmes de la raison »
978-2-7116-2631-1, 220 p., 11 × 18 cm, 12 €.
Courant historique aux contours flous, le mécanisme s’impose toujours comme l’un des objets tacites de la philosophie et de l’histoire des sciences médicales. Dans ces conditions, il s’avère nécessaire de comprendre comment un moment de l’histoire de la médecine, après Harvey et Descartes, s’est constitué en méthode d’investigation du vivant.
À partir du principe de la « déduction anatomique » que Georges Canguilhem repère et critique chez les médecins mécanistes, cet ouvrage réexamine l’anatomie post-cartésienne et sa lecture leibnizienne. S’éclaire ainsi sous un jour nouveau l’articulation entre la finalité des organes et l’accès subjectif aux fonctions du vivant.

Ancienne élève de l’ENS Lyon, Raphaële Andrault est agrégée et docteur en philosophie. Elle est chercheur CNRS au sein de l’Institut d’histoire de la pensée classique (UMR 5037).

Consulter la table des matières de l’ouvrage.

Andrault La raison des corps

Commander

Laurent Gerbier
Les raisons de l’Empire
Gattinara, Valdès et le laboratoire de la raison d’état
Vrin, collection « Problèmes de la raison »
978-2-7116-2632-8, 248 p., 11 × 18 cm, 12 €.
Gerbier Les raisons de l'Empire

Commander

À partir de la Renaissance, l’espace de la politique semble se définir dans la tension entre la Cité et l’État : l’idée d’Empire, en revanche, paraît une forme archaïque et peut-être obsolète, qui quitte la scène politique en plein XVIe siècle avec l’abdication de Charles Quint.
À travers l’examen minutieux des discours produits par l’entourage humaniste de l’Empereur dans les premières années de son règne, ce livre tâche au contraire de mieux mesurer l’importance paradoxale de l’idée d’Empire dans les pensées modernes et contemporaines de la colonisation, de la construction européenne et de la mondialisation.

Laurent Gerbier est maître de conférence en philosophie à l’Université François-Rabelais de Tours (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, UMR 7323).

Consulter la table des matières de l’ouvrage.

Prochaine parution :

      Sabine Plaud,

Expression et coordination de Leibniz à Wittgenstein

Cet email a été envoyé à brandenburg.olivier@gmail.com, cliquez ici pour vous désabonner.twitter  facebook

Copyright © 2016
Librairie Philosophique J. VRIN – 6, place de la Sorbonne, 75005 Paris
SARL au capital de 360 000 € – R.C.S. Paris B 388 236 952 – Siret 388.236.952.00015
Code APE 4761Z – N° T.V.A. FR 52 388 236 952 – CNUF 301 41203 00107


https://accounts.google.com/o/oauth2/postmessageRelay?parent=https%3A%2F%2Fmail.google.com&jsh=m%3B%2F_%2Fscs%2Fabc-static%2F_%2Fjs%2Fk%3Dgapi.gapi.en.U_ZjamIixkk.O%2Fm%3D__features__%2Frt%3Dj%2Fd%3D1%2Frs%3DAHpOoo-vbowTsdJgxjMinuRjWcqUL15H1g#rpctoken=962560086&forcesecure=1https://clients6.google.com/static/proxy.html?jsh=m%3B%2F_%2Fscs%2Fabc-static%2F_%2Fjs%2Fk%3Dgapi.gapi.en.U_ZjamIixkk.O%2Fm%3D__features__%2Frt%3Dj%2Fd%3D1%2Frs%3DAHpOoo-vbowTsdJgxjMinuRjWcqUL15H1g#parent=https%3A%2F%2Fmail.google.com&rpctoken=1029512911

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s